Le nom de Donald Trump fait frémir au Canada

Donald Trump...

Agrandir

Donald Trump

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
WASHINGTON

La perspective de voir Donald Trump à la présidence des États-Unis consterne apparemment bon nombre de gens à travers le monde.

De nouveaux sondages laissent croire que les électeurs au Canada et ailleurs à l'extérieur des États-Unis sont, dans une écrasante majorité, inquiets de l'éventualité d'une accession du milliardaire populiste à la présidence américaine.

Des dirigeants mondiaux en exercice semblent l'être aussi.

M. Trump a fait l'objet de discussions en marge du sommet du G7, jeudi, au Japon - les journalistes suivant les dirigeants ayant entendu le nom de l'homme d'affaires dans les échanges. Le président Barack Obama a dit plus tard que certains de ses pairs étaient inquiets.

«Le monde porte attention aux élections américaines, a dit M. Obama en conférence de presse. Je crois qu'il est juste de dire que (les dirigeants) s'étonnent du (choix du) candidat républicain. Ils ne sont pas sûrs à quel point ils doivent prendre au sérieux certaines de ses déclarations.»

«Mais ils sont ébranlés - et avec raison -, car beaucoup des propositions qu'il a faites démontrent soit une ignorance des affaires mondiales, soit une attitude cavalière, ou encore un intérêt à générer des tweets et des manchettes plutôt que de vraiment réfléchir à des (solutions aux problèmes)», a-t-il poursuivi.

Cette consternation apparaît clairement dans de récents sondages.

Au Canada, un sondage d'Abacus Data laisse croire que M. Trump n'aurait aucune chance au pays - Hillary Clinton étant créditée de 74 pour cent des voix contre 26 pour cent pour M. Trump parmi les Canadiens interrogés. L'ancienne secrétaire d'État obtient des majorités claires dans chaque province. Quatre-vingt-quatre pour cent des Canadiens ont dit croire que M. Trump rendrait le monde moins sécuritaire.

Soixante-sept pour cent des Canadiens estimaient odieuses ou avaient une aversion pour ses prises de position, comparativement à 20 pour cent qui en avaient une opinion favorable, selon un sondage mené dans plusieurs pays pour le groupe libéral Avaaz.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer