Les robes rouges à l'honneur

Anik Lemay, comédienne et marraine d'honneur du Gala,... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Anik Lemay, comédienne et marraine d'honneur du Gala, Lynn Blouin, directrice chez Destination Sherbrooke, Stéphanie Moffet, pharmacienne propriétaire affiliée à Uniprix à Magog et Ayer's Cliff, Manon Proulx, propriétaire de la rôtisserie St-Hubert de Sherbrooke, Caroline Roy, copropriétaire de Cuisine l'Angélique, Manon Bissonnette, contrôleuse chez AMF Canada, Mélissa Généreux, directrice de la santé publique de l'Estrie, et Valérie Sirois, animatrice à Rouge FM Estrie.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(SHERBROOKE) Si vous passiez près de l'école Le Salésien jeudi soir, vous avez peut-être aperçu plusieurs robes rouges en l'honneur du Gala de la Robe rouge au profit de la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC.

Vêtues de leurs longues robes rouges, les sept ambassadrices régionales de la Fondation se rassemblaient pour voir le résultat de leurs efforts.

« Les ambassadrices, elles me jettent à terre. Elles s'impliquent à l'année pour la Fondation, et je trouve ça fascinant », avoue Anick Lemay, marraine d'honneur du Gala, en soulignant qu'elles travaillent quotidiennement à la sensibilisation de la population à la présence des maladies du coeur chez les femmes. Depuis février dernier, les ambassadrices travaillent pour amasser des fonds pour financer la recherche pour les maladies du coeur.

Chaque ambassadrice avait à récolter près de 5000 $ en dons et en billets vendus pour l'événement. Objectif qui a été largement atteint, voire dépassé. Lors du cocktail de début de soirée, les fonds amassés s'élevaient déjà à plus de 45 000 $ pour la Fondation. Cet argent ira pour la recherche afin de trouver de nouveaux traitements pour traiter les femmes atteintes de maladies du coeur.

L'événement consistait en un cocktail dînatoire suivi d'un spectacle de Rémy Chassé. « Des soirées glamour, il y en a beaucoup. On voulait créer une expérience, que ce soit différent », affirme Guillaume Roy, coordonnateur de l'événement. D'où la présence du chanteur qui donnait un petit côté rock'n'roll à la soirée et l'audace du menu avec des cocktails de thé qui ont fait le bonheur des invités.

Les femmes plus touchées

« 25 à 50 % de nos clients prennent des médicaments pour le coeur », affirme l'ambassadrice Stéphanie Moffet, pharmacienne propriétaire affiliée à Uniprix. Toutefois, contrairement à la pensée populaire, aujourd'hui, les femmes sont plus touchées que les hommes par cette maladie. Les maladies cardio-vasculaires sont même l'une des premières causes de décès chez les Canadiennes.

Des facteurs comme l'obésité peuvent amener les femmes à développer des maladies du coeur, mais également le stress. « Les femmes, on a une charge de stress très importante avec le travail et la famille », dit-elle en précisant que c'est probablement pour cette raison que les maladies cardio-vasculaires font de plus en plus de ravages chez les femmes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer