Nouvelle demande d'amendement pour le Groupe Custeau

Le Groupe Custeau a déposé une nouvelle demande... (123RF)

Agrandir

Le Groupe Custeau a déposé une nouvelle demande d'amendement au zonage pour son terrain situé entre les rues Lionel-Groulx, Émile-Zola et Jean-De La Fontaine.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Groupe Custeau a déposé une nouvelle demande d'amendement au zonage pour son terrain situé entre les rues Lionel-Groulx, Émile-Zola et Jean-De La Fontaine. Le terrain, où le promoteur souhaitait initialement construire deux immeubles résidentiels de quatre étages, pourrait maintenant accueillir des services professionnels liés à la santé, des instituts de beauté ou des salons de coiffure.

Les deux bâtiments projetés en bordure du boulevard... (Photo fournie) - image 1.0

Agrandir

Les deux bâtiments projetés en bordure du boulevard Lionel-Groulx seraient limités à deux étages.

Photo fournie

En avril 2014, les résidants du secteur de la rue Charles-Beaudelaire avaient formulé des inquiétudes devant le projet initial, déplorant entre autres la hauteur des constructions projetées et l'absence de trottoir le long de la rue Jean-De La Fontaine. Ils craignaient aussi que l'ajout de logements augmente de façon considérable la circulation dans le quartier.

Devant ces préoccupations, le promoteur a complètement revu son projet et a choisi de réaliser un développement exclusivement commercial sur son terrain. Les bâtiments projetés seraient limités à deux étages. Seulement, les usages demandés nécessitent un amendement. Il demande entre autres que la superficie de plancher permise passe de 2325 mètres carrés à 2600 mètres carrés. Il demande également la possibilité d'aménager un accès sur le boulevard Lionel-Groulx pour éviter le transit dans le quartier résidentiel. Dans le même sens, l'usage commercial limiterait la circulation en dehors des heures de bureau. Le zonage actuel permet de construire un dépanneur, des pompes à essence et un nettoyeur.

Dans le sommaire décisionnel de la Ville de Sherbrooke, on mentionne que les usages commerciaux proposés « sont de nature à compléter l'offre de services dans le quartier Cité Jardin ». On s'interroge toutefois sur la place importante réservée au stationnement, puisque le projet prévoit 104 cases extérieures et 25 cases souterraines, alors que la norme en demande 77.

Il est par ailleurs proposé de conserver le boisé existant sur une profondeur de 15 mètres et la toiture sera recouverte d'une membrane de teinte claire pour diminuer l'effet de l'îlot de chaleur.

La conseillère Christine Ouellet explique qu'une rencontre avait été organisée entre le promoteur et les résidants de la rue Charles-Beaudelaire. « Il était question de leur expliquer le projet et de répondre à leurs questions. »

Mercredi, une consultation publique s'est tenue sur le sujet et aucun opposant ne s'est manifesté. « Je suis tout à fait spectatrice dans le processus. Ça se passe vraiment entre les citoyens et le promoteur, mais je reçois très bien le projet puisque les citoyens ont demandé quelque chose et le promoteur a été à l'écoute », commente Mme Ouellet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer