La peinture de Suzor-Côté adjugée à 325 000 $

La peinture de Suzor-Côté intitulée La vieille église de... (Archives)

Agrandir

La peinture de Suzor-Côté intitulée La vieille église de Sherbrooke Est a été adjugée à 325 000 $, mercredi soir à Vancouver.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La peinture de Suzor-Côté intitulée La vieille église de Sherbrooke Est par temps de neige a été adjugée à 325 000 $, mercredi soir à Vancouver, lors de sa mise aux enchères par la maison Heffel.  Bien que le nom de l'acheteur demeure confidentiel, une porte-parole de la maison Heffel a indiqué à La Tribune que l'oeuvre a été acquise par un acheteur canadien.

Évaluée au départ à 100 000 $, l'oeuvre a rapidement suscité une surenchère, selon Tania Poggione, directrice montréalaise de la maison Heffel, qui était sur place à Vancouver lorsque le tableau a trouvé preneur.  « Le rythme a été soutenu. Tous les lots que nous avions à vendre ont été adjugés à un rythme d'un lot à la minute », a-t-elle indiqué.

Selon Mme Poggione, le prix adjugé de 325 000 $ (plus 53 500 $ en frais de commission) fait en sorte que La vieille église de Sherbrooke Est représente « la troisième oeuvre la plus chère de  Suzor-Côté ».

L'annonce de la mise aux enchères de « La vielle église de Sherbrooke Est » avait soulevé de nombreuses réactions l'hiver dernier lorsque la Fabrique de l'église Saint-Jean-Baptiste avait annoncé son intention de s'en départir afin de financer les travaux majeurs de rénovations que nécessite l'église catholique de la rue du Conseil.

Le président du conseil de Fabrique et de la campagne de financement, Daniel Audit, s'est dit « extrêmement heureux » du fait que l'oeuvre a pu atteindre trois fois la mise aux enchères.

« On a suivi l'encan sur Internet mercredi soir, mais notre ordinateur a arrêté de fonctionner un peu avant que le tableau soit mis aux enchères. Lorsque l'ordinateur est revenu et qu'on a su qu'on avait obtenu 325 000 $ on sautait de joie », a relaté M. Audit qui se disait confiant de voir l'oeuvre atteindre les 3000 000 $.

La somme sera maintenant ajoutée aux 132 000 $ que les paroissiens et citoyens ont déjà versés au Fonds destiné à la rénovation de l'église. « Si on tient compte du fait que le gouvernement demande toujours d'amasser le tiers de la somme localement avant d'accepter une subvention, c'est comme si on venait d'obtenir une subvention de 1,1 million $ », s'est réjoui M. Audit.

Les travaux complets de réfection sont évalués à 2,6 M $. Une première phase touchant le système de protection contre les incendies sera mise en branle la semaine prochaine.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer