Un professeur malien honoré par l'UdeS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) de l'Université de Sherbrooke a profité de la présence d'une délégation de professeurs en médecine maliens en formation à Sherbrooke pour décerner à l'un d'entre eux, le Pr Mahamane Maïga, sa médaille humaniste.Cette prestigieuse distinction est remise occasionnellement pour souligner des réalisations d'envergure dans le domaine de l'altruisme humain.

Décrit comme un leader à la fois rassembleur et humain, Pr Mahamane Maïga a obtenu son diplôme de médecine à l'École nationale de Médecine et de Pharmacie de Bamako, au Mali. Pionnier de la médecine communautaire dans son pays, il est ensuite devenu professeur à la FMSS, où il oeuvre depuis une quinzaine d'années.

« La FMSS est heureuse de souligner la contribution significative du Pr Maïga. Nous tenons à rendre hommage à son dévouement, à son humanisme et à son souci constant d'offrir à ses concitoyens des services médicaux de qualité », a souligné le doyen de la FMSS, le Pr Pierre Cossette.

« Ces valeurs rejoignent parfaitement celles de la FMSS, qui a entrepris un grand projet éducatif au Mali en 2010, le projet DÉCLIC, financé, entre autres, par le gouvernement canadien. De l'Université de Sherbrooke à celle de Bamako, l'engagement personnel de nombreux professeurs dans la formation et en soins de santé donne des résultats tangibles. Un réseau étendu de santé de première ligne contribuant à la fois aux soins et à la formation de professionnels a été déployé et la médecine de famille est maintenant reconnue comme spécialité à part entière au Mali, au bénéfice de la communauté malienne. »

Le directeur du projet DÉCLIC, le Pr François Couturier, a pour sa part fait valoir que c'était « grâce à des hommes de tête et de coeur comme le Pr Maïga » que la Faculté pouvait accomplir sa mission et établir des collaborations internationales comme celle au Mali.

« J'accepte bien humblement cette distinction remise par la FMSS, a mentionné le Pr Maïga. J'ai entrepris des études de médecine en ayant le souci de soulager mes concitoyens de la maladie, et surtout, de répondre à leurs besoins. L'amélioration des conditions de vie de nos semblables passe par une formation adéquate des intervenants de première ligne et c'est ce que notre collaboration avec la FMSS nous offre. Ainsi, grâce au projet DÉCLIC nous avons réussi à opérer un important changement de mentalité et de perspective dans l'enseignement de la médecine au Mali. »

« Merci à tous mes amis, ces grands universitaires qui ont contribué à ce projet avec moi. Merci pour la reconnaissance », a-t-il ajouté, la larme à l'oeil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer