L'ASTROLab du Parc du Mont-Mégantic vaut le détour

Télescope et guide permettront de prendre une lecture... (Photo fournie par la SÉPAQ, Mathieu Charland)

Agrandir

Télescope et guide permettront de prendre une lecture du paysage, au sommet du mont St-Joseph, à 1065 mètres d'altitude.

Photo fournie par la SÉPAQ, Mathieu Charland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Ces 20 dernières années, l'activité astronomique à l'Observatoire du Mont-Mégantic, à Notre-Dame-des-Bois, a été marquée par toute l'animation générée par l'ASTROLab du Parc national du Mont-Mégantic.

Ses débuts modestes ont vite cédé la place à un rayonnement régional des plus intéressant, même sur le plan touristique, pour la région de Mégantic.

« Il faut signaler les efforts et le travail déterminé de son président-fondateur, Bernard Malenfant, le premier technicien de l'Observatoire scientifique du sommet, qui vient incidemment de prendre sa retraite, après une carrière de 38 ans d'observation des profondeurs célestes », fait remarquer le directeur scientifique du Parc, Sébastien Giguère.

L'ASTROLab est devenu le symbole du Parc national du Mont-Mégantic, spécialement dans toute la panoplie des parcs provinciaux opérés par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) sur tout le territoire québécois.

« Nous avons eu le privilège d'être témoins de cette histoire-là », témoigne-t-il. « Ça reste un honneur, un privilège, avec les responsabilités de cette mission d'éducation, noble à la base, soit de semer l'émerveillement. Il y a quelque chose de magique dans notre travail ici, devant la nature, l'univers. Et que dire de la passion des animateurs qui s'exprime régulièrement avec le public? L'approche de l'ASTROLab est basée sur le contact humain, nous avons constamment des remerciements du public. »

Ce qui a beaucoup évolué, durant cette vingtaine d'années, c'est évidemment la technologie. « Les instruments, l'imagerie ont beaucoup changé avec l'arrivée du numérique, dans nos présentations. Les moyens de communication se sont améliorés, nous projetons maintenant en ''full HD'', le 4K est à venir, peut-être! En 1994, c'était les débuts du télescope Hubble. Le partage de l'information vivait une véritable révolution, déjà. Les connaissances ont changé, mais nous restons fidèles aux valeurs du début, soit la qualité de nos présentations et interventions », admet M. Giguère.

Pour son 20e anniversaire, l'ASTROLab organise un grand Festival d'astronomie sous le thème ExoTerra : À la découverte de nouveaux mondes. Il y a 20 ans, on commençait à découvrir les planètes extrasolaires. La première s'est révélée aux astronomes en même temps que naissait l'organisme. Aujourd'hui, après avoir étudié quelques milliers d'étoiles, on connaît l'existence d'environ 2000 exoplanètes, hors de notre système solaire. Elles donnent lieu à la plus importante question existentialiste encore aujourd'hui : Est-ce qu'on est tout seuls dans l'Univers? Y a-t-il quelque part une autre planète habitable où la vie pourrait exister?

La vie ailleurs?

« Nous savons maintenant que nous vivons dans un système multiplanétaire. Il y a une diversité de planètes qui était insoupçonnée. Comme dans Star Wars, nous pourrions même voir un système à deux soleils, pourquoi pas? Il y a une réelle augmentation des probabilités que la vie existe ailleurs! »

Ce grand Festival d'astronomie populaire s'étendra sur six nuits, soit les 7-8-9 et 14-15-16 juillet prochain, où l'Observatoire scientifique du sommet collaborera de façon exceptionnelle avec l'ASTROLab.

« Je ne peux passer sous silence une très grosse réalisation de l'ASTROLab, qui a été vraiment la locomotive pour la création de la première Réserve internationale de ciel étoilé. Ici, on partage les étoiles, mais on les protège aussi! », ajoute Sébastien Giguère.

Entre 20 000 et 25 000 personnes passent chaque année dans les installations de ce complexe scientifique. Elles peuvent vivre différents types d'expériences, des soirées d'observation, c'est certain, mais aussi des activités de jour.

« C'est un voyage dans la nature et l'astronomie, une initiation à la découverte du ciel, pour tous les niveaux, pour tous les goûts, avec l'explication possible autant des phases de la lune que des trous noirs, en passant par les constellations et les planètes », explique, pour sa part, la responsable du service à la clientèle, Marie-Georges Bélanger.

« Nos salles d'exposition, ce sont pour leur part des voyages dans l'histoire de l'astronomie. Il y a aussi une présentation multimédia, avec le film Rythmes cosmiques. Le plein air, de son côté, n'est pas en reste, avec un réseau de sentiers de randonnée pour tous les mollets. Il y a des promenades faciles, jusqu'à des défis des trois sommets à plus de 1000 mètres d'altitude, pour les habitués de la randonnée pédestre. L'offre d'hébergement aussi se révèle variée, avec de l'hébergement rustique, accessible en longue randonnée dans le secteur de l'Observatoire, et l'hébergement aménagé accessible en véhicule dans le secteur de Franceville. »

Ce dernier offre également un camping avec 47 sites aménagés, avec quelques tentes Huttopia et chalets EXP. tout équipés, avec une expérience d'immersion dans la nature, d'aucuns avec dôme au-dessus des lits, pour observer les étoiles avant de s'endormir.

Les clients de l'ASTROLab du Parc du Mont-Mégantic viennent en majorité de Montréal, de la Rive-Sud de Montréal et de Sherbrooke.

Le site est ouvert la fin de semaine seulement jusqu'au 24 juin, puis tous les jours durant l'été jusqu'à la fête du Travail, et par la suite, la fin de semaine seulement jusqu'à l'Action de grâces. Réservations obligatoires. Informations au 819-888-2941 ou sans frais 1 800 665-6527, ou encore en consultant www.parcsquebec.com ou www.astrolab.qc.ca... Il ne faut pas manquer, entre autres, le spectacle des Perséides, du 10 au 14 août.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer