Une recette gagnante pour la 34e fois !

Le député de Saint-François, Guy Hardy (à gauche),... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Le député de Saint-François, Guy Hardy (à gauche), et le président d'honneur du souper aux homards des Stentors, Gérard Allard (à droite), sont montés sur scène pour souligner l'immense dévouement de Gisèle et Eugène Francoeur (au centre). Leur implication bénévole a été récompensée par une Médaille de l'Assemblée nationale.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) On ne change pas une recette gagnante. Ce dicton, Gisèle et Eugène Francoeur l'ont bien compris : depuis 1983, ce couple de Sherbrooke organise chaque année le souper aux homards des Stentors, afin de collecter des fonds pour le corps de tambours et clairons. Mercredi, lors de la 34e édition de cette soirée, M. et Mme Francoeur se sont vu décerner une Médaille de l'Assemblée nationale, soulignant leur engagement bénévole.

C'est Guy Hardy, le député de Saint-François, qui a eu l'honneur de remettre cette importante distinction au couple, devant une foule de 1700 convives, 200 bénévoles... et 7000 livres de homard arrivés directement du Nouveau-Brunswick!

« Au-delà de recueillir des fonds pour les Stentors, donnant ainsi l'occasion à des jeunes de la région de vivre des expériences palpitantes et enrichissantes, le dévouement et l'action continue des bénévoles et de toute l'équipe du souper sont absolument remarquables », a-t-il débuté.

« Parmi ces bénévoles, il y a un couple qui forme un tandem inséparable, dans la vie et le travail. Cette femme et cet homme démontrent sans cesse leur implication et leur générosité auprès de la jeunesse, dont je me fais le porte-parole, en mon nom personnel et en celui de la population de la région, pour leur dire merci de leur grand dévouement. »

M. Hardy a ensuite dévoilé la médaille pour la remettre à ses propriétaires, en mentionnant que Gisèle et Eugène Francoeur feraient désormais partie des registres de l'institution parlementaire.

Le charmant duo est monté sur scène pour remercier le député ainsi que tous les amateurs de homard qui ont pris part à l'activité de financement depuis ses débuts.

« Ce que je peux vous dire, c'est un grand merci pour toutes les années où vous êtes ici présents pour aider les jeunes à performer. Un grand merci à tous! » a lancé Mme Francoeur.

« Ça fait toujours plaisir d'être à l'honneur, a confié M. Francoeur une fois les convives retournés à leur repas. Disons que ce n'était pas notre raison primordiale de faire les choses, c'est parce qu'on croit à ce qu'on fait, mais ça fait plaisir quand même. »

Un souper bien rodé

L'expérience des Francoeur s'est fait sentir lors du souper-bénéfice parfaitement orchestré qui s'est déroulé au Centre de foires de Sherbrooke. À travers l'immense foule de gens d'affaires rassemblés pour l'occasion, les nombreux bénévoles se faufilaient sans problèmes pour distribuer homards, citrons, accompagnements et boissons.

« Tu sais, quand tu as 200 bénévoles, il faut que tout le monde sache quoi faire et où il s'en va! » a fait remarqué M. Francoeur, qui a lui-même distribué à domicile les 1700 billets vendus pour l'événement.

Le président d'honneur de la soirée, Gérard Allard, a lui aussi fait valoir le travail impeccable des bénévoles, et surtout celui du couple.

« Ce dont je ne me doutais pas pendant les vingt ans où j'ai acheté des billets [pour le souper], c'est toute l'énergie, le travail, le dévouement, le temps requis pour organiser une soirée comme celle-ci, a-t-il affirmé. [Gisèle et Eugène] ont le souci du détail, c'est pas possible! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer