Une route des vins propre à l'Estrie

Des vignobles estriens lançaient mercredi l'édition 2016 de... (Spectre média, Frédéric Côté)

Agrandir

Des vignobles estriens lançaient mercredi l'édition 2016 de la Route des vins de l'Estrie. Eve Rainville, du Domaine Bergeville, Jean-Paul Scieur, du Cep d'Argent, Jean- Paul Martin, de la Grange Hatley, Brian Illick, des Vallons de Wadleigh, Marco Corbin, de la Halte des pèlerins, Robert Brien, de l'École du 3e rang, Christian Bolduc, du vignoble d'Orford, Geneviève Chabot, de la Halte des pèlerins et Michel Dagenais, des Vallons de Wadleigh étaient présent.

Spectre média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Étant une région riche par son terroir, l'Estrie se devait d'offrir aux amateurs d'agrotourisme et de viticulture sa propre route des vins. Avec celle-ci, en plus de promouvoir leurs vins, les vignerons inviteront les touristes à découvrir les incontournables de leur région.

Avec leur slogan novateur « Ça m'agrappe! », six vignerons estriens promettent une aventure qui plaira aux papilles gustatives pour l'édition 2016 de la Route des vins de l'Estrie. C'est donc d'Ulverton à North Hatley, en passant par Saint-Joachim-de-Shefford, sans oublier Sherbrooke et Magog que les Québécois sont invités à découvrir les vins estriens.

La particularité estrienne, selon Bryan Illick, copropriétaire du vignoble les Vallons de Wadleigh, est, évidemment la beauté de la région, mais également la diversité des milieux. En effet, l'Estrie possède des vignobles pouvant satisfaire les amateurs de toutes sortes, des plus pittoresques dans les secteurs ruraux comme à Ulverton et aux plus urbains, voire touristiques, à Sherbrooke et à Magog.

Choisir l'Estrie plutôt que les Cantons-de-l'Est

« On veut garder les gens chez nous et les inviter à venir », souligne M. Illick. Le potentiel agrotouristique et viticole de la région est abondant, d'où l'intérêt pour les vignerons d'inciter les touristes, comme la population, à venir déguster en Estrie.

Afin de se différencier de la Route des vins des Cantons-de-l'Est et de compléter leur offre, les vignobles estriens ont fait des partenariats avec différents acteurs touristiques majeurs. C'est donc avec 34 intervenants régionaux que se joignent les vignerons pour promouvoir le terroir de chez nous.

Ayant imprimé près de 40 000 passeports pour l'occasion, les vignerons impliqués dans le projet souhaitent bien évidemment intéresser assez de monde pour tous les écouler. « C'est fort inusité et fort intéressant », affirme M. Illick, et c'est ce qui lui porte à croire qu'ils parviendront à accueillir un nombre important de participants sur la Route des vins de l'Estrie.

En plus de leur nouvelle route des vins, les vignerons de l'Estrie invitent les touristes et les Estriens à venir déguster leurs produits dans le cadre des portes ouvertes qui se tiendront les 11 et 12 juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer