De nouvelles classes de maternelle quatre ans en chantier

Sur le territoire de la CSRS, la première... (Photo fournie par la CSRS)

Agrandir

Sur le territoire de la CSRS, la première classe de maternelle quatre ans à temps plein a été créée à l'école primaire Jean-XXIII. Entre 14 et 17 ans élèves fréquentent cette maternelle, et le nombre devrait être semblable à l'école Sainte-Famille, dans l'est de Sherbrooke à la rentrée scolaire.

Photo fournie par la CSRS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) De nouvelles classes de maternelle quatre ans en milieu défavorisé doivent voir le jour dans la région. À la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), l'école Sainte-Famille (bientôt l'école des Avenues) doit accueillir un groupe comptant entre 14 et 17 enfants à compter de la prochaine rentrée scolaire. Il s'agira de la deuxième classe de ce type à être créée à la CSRS depuis 2013.

Tout en se préparant pour être prête à la rentrée scolaire, la CSRS précise cependant que cette ouverture n'est pas encore officielle. Québec a annoncé l'ouverture de la classe de maternelle, mais l'organisation attend toujours la signature du ministère de l'Éducation pour « établir les conditions et les modalités ». « Les encadrements qui soutiennent ces ouvertures-là sont très spécifiques », commente José Rochefort, conseillère pédagogique à la CSRS.

Une nouvelle classe verra aussi le jour sur le territoire de la Commission scolaire des Sommets (CSS), à l'école des Deux-Soleils, dans le secteur Omerville à Magog.

Sur le territoire de la CSRS, la première classe de maternelle quatre ans à temps plein a été créée en 2013 à l'école primaire Jean-XXIII à Sherbrooke. Entre 14 et 17 élèves fréquentent cette maternelle à temps plein, et le nombre devrait être semblable à l'école Sainte-Famille, dans l'est de Sherbrooke.

Rappelons qu'une vague de classes de ce type avait fait son apparition en 2013 dans la province, sous la gouverne du Parti québécois, pour prévenir le décrochage scolaire.

D'abord en milieu défavorisé

De quelle façon la CSRS s'y est-elle prise pour déterminer quel établissement accueillera un nouveau groupe?

Coordonnatrice au service des ressources éducatives, Viviane Guimond précise que l'indice de défavorisation de l'école est le premier élément à vérifier. « On a travaillé avec les directions d'école pour faire le choix. On voulait proposer un autre quartier où il n'y en avait pas... » résume-t-elle.

En attendant le sceau officiel du Ministère (qui est lié à une allocation financière), l'équipe de la CSRS se prépare avec les conditions et les modalités qu'elle connaît.

Le programme de la maternelle 4 ans s'avère « un engrenage parfait » entre le programme utilisé pour la petite enfance et le programme de la maternelle à cinq ans, note José Rochefort. Il vise entre autres l'éveil à la lecture et à l'écriture, le développement de l'enfant dans différentes sphères d'activité, comme la motricité, le développement affectif et cognitif... Ce service sert du même coup à acclimater les élèves au milieu scolaire.

Critères

Les enfants qui seront sélectionnés doivent avoir 4 ans au 30 septembre. Le lieu de résidence est également l'un des critères évalués. Beaucoup de parents sont intéressés, mais l'école doit choisir en fonction des critères, expliquent les intervenantes de la CSRS.

« Ça s'ajoute aux services éducatifs présents, ça comble un service éducatif », commente Mme Guimond.

À la CSS, on compte deux écoles offrant la maternelle 4 ans à temps plein et qui sont en milieu défavorisé : il s'agit de Jardin-des-Frontières à Stanstead et la Passerelle d'Asbestos. À compter de septembre prochain, il y en aura une 3e à l'école des Deux-Soleils. La CSS est en pleine période d'inscription. Elle compte aussi des maternelles 4 ans à temps partiel dans d'autres écoles.

Il n'a pas été possible de savoir si la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) comptait ouvrir une classe à la rentrée. À la Commission scolaire Eastern Townships (CSET), l'organisation dit espérer pouvoir en ouvrir une autre, mais elle attend des nouvelles des paramètres du Ministère.

Par ailleurs, les délégués du Parti libéral du Québec (PLQ) ont adopté un programme, ce week-end, qui prévoit la maternelle universelle à 4 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer