Couillard cite Drummondville en exemple au congrès du PLQ

Philippe Couillard s'est adressé aux gens d'affaires drummondvillois... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Philippe Couillard s'est adressé aux gens d'affaires drummondvillois en lien avec les principaux défis auxquels son gouvernement doit faire face.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Selon le premier ministre Philippe Couillard, si le Québec démontre des signes encourageants depuis quelques mois, c'est en majeure partie grâce au dynamisme et à l'innovation des régions. Et celle de Drummondville vaut la peine d'être citée en exemple.

Le politicien s'est réjoui des résultats obtenus par la municipalité centricoise au cours de l'année 2015, malgré un climat économique morose. Ils ont contribué à faire gonfler le chiffre de création d'emplois à 49 000 et à donner une marge de manoeuvre au gouvernement.

« Nous éprouvons actuellement des problèmes de démographie, la population étant vieillissante, nous affichons un faible taux de démarrage d'entreprises et notre terreau d'innovation prend du temps à grandir. Heureusement, il y a des régions, comme celle de Drummondville, qui regorge de jeunes entrepreneurs dynamiques. Drummondville est l'une des municipalités au Canada les plus propices à la création d'entreprises et à l'innovation », a indiqué M. Couillard devant près de 300 personnes réunies au Centrexpo Drummondville, en marge du congrès du Parti libéral du Québec.

Le premier ministre n'avait en fait que de bonnes nouvelles pour son auditoire, annonçant une diminution du fardeau fiscal des contribuables de 4 milliards $ au cours des cinq prochaines années, ainsi que des investissements accrus auprès des entreprises naissantes et en développement.

« Un fardeau fiscal trop élevé nuit au développement économique. Oui, il faut des taxes et des impôts, mais il faut également laisser aux gens une marge de manoeuvre. Nous allons notamment abolir la taxe santé graduellement d'ici 2018, ce qui libérera les familles moins bien nanties », a-t-il maintenu.

« Des projets, on en veut »

Le discours de M. Couillard n'est certainement pas tombé dans l'oreille de sourds lorsqu'il a invité les gens d'affaires drummondvillois à faire appel à son gouvernement pour tout projet de création ou de développement d'entreprise. Il a fait état d'un Investissement Québec dynamisé qui sera à la recherche de nouveaux endroits pour investir et créer de l'emploi.

« Investissement Québec ne sera plus là à attendre les demandes, on ira sur le terrain afin de créer des occasions d'investir. Des projets, on en veut. Il y a beaucoup de ressources disponibles. Si votre entreprise naît ou ne demande qu'à grandir, venez nous voir », a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer