Perrault heureux des effets... du rapport Perrault

« C'était une belle opportunité. J'ai rencontré 400 élus... (Archives, La Tribune)

Agrandir

« C'était une belle opportunité. J'ai rencontré 400 élus avant d'en faire la rédaction. J'ai formulé 44 recommandations, qui ont été fusionnées en 32 engagements », raconte Jean Perrault.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Jean Perrault, ex-maire de Sherbrooke, se fend d'un grand sourire à l'évocation du plan d'action pour alléger le fardeau administratif des municipalités présenté mercredi par le ministre des Affaires municipales (MAMOT) Martin Coiteux. C'est qu'il reprend point par point les recommandations du rapport « Faire confiance » qu'il avait lui-même produit.

Parce que le plan d'action, c'est l'aboutissement de ce que la plupart des politiciens appellent le rapport Perrault. L'ex-maire de Sherbrooke avait été sollicité par le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau, l'an dernier, pour mettre à profit son expertise. M. Perrault avait accepté à condition que son rapport ne soit pas tabletté.

Mission accomplie. « C'était une belle opportunité. J'ai rencontré 400 élus avant d'en faire la rédaction. J'ai formulé 44 recommandations, qui ont été fusionnées en 32 engagements », raconte Jean Perrault.

« Je recevais les doléances de tout le monde, les irritants que rencontrent les petites municipalités dans l'achat d'un camion de pompier par exemple, et j'aurais pu faire un résumé à la pièce. Un résumé de peccadille. Mais je préférais essayer de changer la culture du paquebot. Et ça c'est difficile à faire virer. »

Mais à son avis, les municipalités réussiront à rediriger le paquebot avec l'aide du gouvernement fédéral. Probablement sur un horizon de trois ans, le temps de changer certaines lois.

Parmi les mesures qui seront adoptées, la possibilité pour les municipalités d'octroyer des contrats de gré à gré jusqu'à une valeur de 100 000 $. Le seuil était jusqu'à maintenant établi à 25 000 $. « Les commissions scolaires peuvent déjà le faire et leurs élus ne sont choisis que par 5 % de la population », plaide M. Perrault.

L'ex-maire de Sherbrooke a passé 27 ans en politique et il n'avait jamais diagnostiqué que les ministères ne se parlaient pas entre eux quand venait le temps d'exiger des comptes aux municipalités. Le sous-ministre du MAMOT ne le savait pas non plus. « On change donc la culture. Dorénavant, les ministères se consulteront avant d'envoyer des commandes aux municipalités, et les municipalités seront considérées comme de partenaires. »

Jean Perrault le répète, la reddition de comptes doit se faire à la population. « Au municipal, c'est le seul palier où on peut poser des questions directement aux élus en séance publique. Les citoyens peuvent bloquer un emprunt, un changement de zonage. Les conseils municipaux sont pas mal plus surveillés que ce qui se passe à l'Assemblée nationale. Moi j'ai confiance en cette transparence. »

M. Perrault se dit donc fier des résultats de son travail, d'autant plus qu'un rapport sera déposé tous les ans au conseil des ministres pour faire le point sur chacun des engagements.

Ce qu'ils ont dit

« Je serai là pour soutenir notre président en particulier pour ce qui touche les relations avec le fédéral, tous les dossiers qui concernent Ottawa. Ce sont des charges exigeantes, mais je le ferai avec passion. Quand nous traitons d'enjeux à l'UMQ, c'est aussi bon pour nos municipalités. »

- Alexandre Cusson, maire de Drummondville et premier vice-président de l'UMQ

« Nous avons un nouveau président, mais comme rien n'est parfait, c'est un homme. Bernard Sévigny aura notre appui total dans son travail dans les prochains mois. »

­­- Régis Labeaume, maire de Québec

« Nous serons derrière Bernard Sévigny dans la prochaine année pour atteindre les objectifs du livre blanc des municipalités, pour obtenir les nouvelles législations nécessaires pour atteindre la véritable reconnaissance de gouvernement de proximité. »

- Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et ex-présidente de l'UMQ

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer