Le CIUSSS de l'Estrie au ralenti à partir du 5 juin

La direction du CIUSSS de l'Estrie - CHUS prévoit encore cette année un... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La direction du CIUSSS de l'Estrie - CHUS prévoit encore cette année un ralentissement de ses activités pour la période estivale. Les mois d'été sont moins occupés dans les hôpitaux, car la période est moins forte en ce qui concerne les infections comme l'influenza.

Dr Stéphane Tremblay... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Dr Stéphane Tremblay

Archives La Tribune

«Il est important d'informer la population que les services essentiels seront maintenus et que s'il y a un événement significatif en Estrie (qui nécessiterait une présence médicale importante) les services habituels reprendraient », souligne le Dr Stéphane Tremblay, directeur général adjoint aux programmes santé physique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Le ralentissement se fera du 5 juin au 20 septembre prochain et se traduit par une réduction des lits disponibles dans les unités d'hospitalisation ainsi que d'une diminution des activités aux blocs opératoires.

Le scénario de ralentissement présenté au Conseil d'administration jeudi est sensiblement le même que l'été dernier explique le Dr Tremblay, en précisant que les besoins sont évalués selon l'achalandage des années précédentes.

Une vingtaine de lits

Pour le CHUS - Hôpital Fleurimont et l'Hôtel-Dieu, l'équivalent d'une vingtaine de lits pour chaque établissement seront fermés au total. Le nombre de places restreintes variera selon les besoins et selon les semaines de l'été. En ce qui a trait aux activités du bloc opératoire, le nombre de salles ouvertes diminuera quelque peu au courant de l'été.

Au Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog, il n'y aura pas de fermeture de lits ou de salles d'opération. Seulement un ralentissement au niveau des activités du bloc opératoire est prévu.

Toujours selon le Dr Tremblay, les impacts d'un tel ralentissement des activités devraient être minimes pour la population, puisque tous les services seront disponibles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer