Investissement Québec verse 1 M$ au fonds ACET Capital

La ministre de l'Économie, de la Science et... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

La ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, a annoncé qu'Investissement Québec verse 1 M$ au fonds ACET Capital, un fonds visant à favoriser le démarrage d'entreprises technologiques issues de l'Université de Sherbrooke.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Investissement Québec verse 1 M$ au fonds ACET Capital, un fonds visant à favoriser le démarrage d'entreprises technologiques issues de l'Université de Sherbrooke. L'annonce a été faite jeudi matin par la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade.

ACET Capital permet de financer des projets soutenus par l'ACET, l'Accélérateur de création d'entreprises technologiques (ACET).

L'ACET agit comme incubateur auprès de projets universitaires présentant un potentiel de créations d'entreprises technologiques.

Avec l'aide annoncée d'Investissement Québec, le fonds d'ACET Capital compte environ 5 M$, explique Roger Noël, président et directeur général de l'ACET et président de l'ACET Investissement, qui gère ACET Capital.

« Quand les entrepreneurs ont un projet qui est commercialisable, il faut avoir des sous pour produire, aller chercher des clients, commercialiser... S'ils n'ont pas d'argent, ils ne sont pas capables de faire ça », résume-t-il.

Depuis qu'il a vu le jour en 2011, l'ACET a contribué au démarrage d'une cinquantaine d'entreprises. Du nombre, près d'une dizaine ont fusionné, ont été vendues ou encore leurs activités n'ont pas fonctionné.

« Le reste est toujours là. Il y en a entre 15 et 20 qui sont rendues à commercialiser sur la quarantaine qui reste. Les autres ne sont pas encore rendues là. Il faut que le produit ait été testé avec le marché... » explique M. Noël, qui est aussi l'ancien doyen de la faculté d'administration.

Au début de l'année 2016, quelque 170 emplois avaient été créés depuis la fondation de l'ACET. M. Noël a souligné « l'effet de propulsion » de l'ACET. « Chaque dollar investi permet d'aller chercher 9 à 10 $ supplémentaires dans un montage financier. »

L'entrepreneuriat, avec le secteur manufacturier innovant et les exportations, constitue l'un des trois piliers du développement économique du Québec, a fait valoir Dominique Anglade, qui est aussi ministre responsable de la Stratégie numérique.

L'ACET a été un élément créatif dans la région, et on a vu la capacité à mobiliser des étudiants, des entreprises, des milieux d'affaires autour de ça (...) On voit des résultats tangibles. D'un point de vue économique, on doit miser sur des projets concrets... Pour moi, l'ACET est un exemple que l'on devrait suivre », a souligné la ministre au terme de la conférence de presse.

« Nous avons décidé comme gouvernement d'investir 500 M$ dans les trois prochaines années au niveau du manufacturier innovant. Qui sait, peut-être que certaines entreprises qui vont émaner de l'ACET pourraient se prévaloir de ce 500 M$, en partie à tout le moins... » a également commenté la ministre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer