Le retour des dames en rouge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Montambeault
La Tribune

(Sherbrooke) Chaque année en Estrie, près de 450 femmes succombent à une maladie cardiovasculaire ou à un accident vasculaire cérébral (AVC). La bonne nouvelle? De ces décès, 80 % pourraient être évités grâce à l'identification des facteurs de risque, d'où l'importance de sensibiliser les femmes pour qu'elles prennent soin de leur coeur.

C'est dans cet objectif que la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC de la région de l'Estrie tiendra le 26 mai prochain la 9e édition du Gala de la robe rouge de Sherbrooke, au Centre Quebecor, dans le cadre de la campagne Le coeur tel qu'elles.

La soirée débutera à 18 h par un cocktail dînatoire et se poursuivra avec une prestation musicale de Rémi Chassé, finaliste de l'émission La Voix en 2014.

« J'ai envie de m'impliquer avec la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC pour, peut-être, garder à distance les maladies y étant associées. Et surtout, pour lui prêter main-forte afin de promouvoir de saines habitudes de vie », a souligné dans un communiqué de presse la comédienne et marraine d'honneur de l'événement, Anick Lemay.

Encore une fois cette année, plusieurs femmes influentes de la région agiront à titre d'ambassadrices en arborant la fameuse robe rouge, symbole de féminité, de force et de confiance.

« On a tous quelqu'un qu'on connaît que les maladies du coeur ont affecté, souligne Lynn Blouin, directrice de la promotion, de l'accueil et du tourisme d'affaires et sportif chez Destination Sherbrooke. Quand les gens s'en sortent bien et vivent une vie très pleine (...), on remercie à la fois le ciel, les médecins et la recherche qu'il y a derrière ça. »

« Quand je me suis informée de la cause, je savais que [les maladies cardiovasculaires] faisaient de plus en plus de ravages chez la femme, mais en ne sachant pas que c'était [leur] première cause de décès, ajoute Valérie Sirois, animatrice à Rouge FM. Ça m'a un peu jetée à terre. »

Parmi les sept femmes d'affaires qui joindront leur voix à cette cause, on retrouve également pour la première fois une médecin, Dre Mélissa Généreux, directrice de la santé publique de l'Estrie.

Selon elle, quarante pour cent des femmes présentent au moins un des quatre grands facteurs de risque reliés aux maladies cardiovasculaires, soit le tabagisme, le diabète, l'hypertension et l'obésité, une statistique qui rappelle la nécessité de la prévention.

Depuis sa première édition, le Gala de la robe rouge de Sherbrooke a permis d'amasser plus de 400 000 $ et a réuni près de 2500 convives.

Les gens d'affaires de l'Estrie et des environs peuvent se procurer des billets VIP pour participer au cocktail dînatoire et au spectacle de Rémi Chassé au coût de 150 $ auprès des ambassadrices, au bureau régional de la Fondation ou au 819 562-7942. Quant au grand public, des billets pour le spectacle sont en prévente au coût de 30 $ au www.roberouge.ca et seront disponibles à la porte pour 35 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer