• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > L'enfer à Fort McMurray : «Nous avons dû évacuer en 15 minutes» 

L'enfer à Fort McMurray : «Nous avons dû évacuer en 15 minutes»

Les habitants de Fort McMurray ont eu ordre... (PC)

Agrandir

Les habitants de Fort McMurray ont eu ordre d'évacuer mardi.

PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) «Quand on a quitté la ville, on voyait que notre quartier était sur le point de prendre en feu.»

Camille Bégin... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Camille Bégin

Photo tirée de Facebook

Camille Bégin, une Sherbrookoise vivant en Fort McMurray depuis l'hiver dernier, a vu de près l'immense feu de forêt qui menace le nord de l'Alberta depuis mardi.

«Nous avons dû évacuer en 15 minutes. Mardi matin, nous avons été avertis de nous tenir sur nos gardes, mais une heure plus tard nous devions évacuer d'urgence», raconte la jeune femme partie demeurer chez son copain en janvier dernier.

«C'était le temps qu'on parte. Ça devenait dangereux. Nous ne savons pas ce qui va arriver avec notre maison. Les vents étaient forts et en direction de notre quartier.»

Camille Bégin fait partie des milliers de personnes évacuées en raison de l'immense feu de forêt qui fait rage dans ce secteur de l'Alberta.

Lors de sa fuite, elle a pu voir des hélicoptères arroser un hôpital menacé par les flammes pour laisser le temps d'en sortir les malades. Ceux-ci  étaient évacués en autobus.

«Nous avons pris un autoroute vers le nord», ajoute-t-elle lors d'un entretien téléphonique. «Nous n'avons avancé que de 500 mètres en deux heures.»

«Heureusement, nous sommes sains et saufs. »

Carl Gagnon Bisaillon... (Archives La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Carl Gagnon Bisaillon

Archives La Tribune

300 maisons

Un autre Sherbrookois se retrouve dans l'enfer de l'immense feu de forêt qui sévit actuellement en Alberta.

Carl Gagnon Bisaillon, qu'on connaît comme un ancien joueur de l'équipe de football du Vert et Or, a lui aussi dû être évacué, comme des milliers d'autres personnes de la région de Fort McMurray.

Sur sa page Facebook, le jeune homme a pu publier des vidéos de sa fuite des lieux en compagnies de proches.

«Le feu est maintenant rendu à notre ville... Des quartiers de plus de 300 maisons maintenant brûler (sic) au complet», écrit l'ancien receveur de passes de l'équipe universitaire sherbrookoise.

«Nous avons quitté à temps!»

Les autorités ont décrété l'état d'urgence en raison des feux de forêt qui ont pris de l'ampleur au cours de la journée de mardi. Les vents ont rendu la situation critique, peut-on apprendre.

Près de 30 000 personnes ont dû quitter leur résidence, rapporte La Presse Canadienne.

Les médias sociaux montrent des images terrifiantes en boucle du brasier qui fait rage dans ce secteur de l'Alberta.

«Le feu a pris dans ma ville», ajoute Carl Gagnon Bisaillon.

Sur Twitter

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer