• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Encan de Cabanon Innova: une violation de l'esprit de la loi 101, réagit la SNE 

Encan de Cabanon Innova: une violation de l'esprit de la loi 101, réagit la SNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) La Société nationale de l'Estrie (SNE) a réagi au fait que l'encan de Cabanon Innova s'est déroulé presque exclusivement en anglais, mardi, dans les locaux de l'entreprise en faillite, situés sur le boulevard Bourque, à Sherbrooke.

L'organisme estime qu'en agissant de la sorte, Crescent Encanteurs et Liquidateurs a violé l'esprit de la Loi 101.

Son vice-président Guillaume Rousseau a rappelé que «la Charte de la langue française vise à faire du français la langue normale et habituelle du commerce et des affaires» et qu'à cet égard «elle protège deux droits fondamentaux : celui d'être informé et servi en français et celui de recevoir des communications en français de toute entreprise exerçant au Québec.»

Lors de cet encan, des acheteurs présents s'étaient levés pour exiger que l'encanteur décrive le déroulement des enchères en français plutôt qu'en anglais. Un porte-parole de l'entreprise, qui a pignon sur rue à Ville Mont-Royal, avait justifié le recours à l'anglais par le fait que l'encan était diffusé sur Internet auprès d'acheteurs canadiens et américains.

Or, selon M. Rousseau, la jurisprudence en cette matière est claire : la loi s'applique à toutes les entreprises qui offrent leurs services au Québec, même lorsqu'elles le font en ligne. «Donc, cette entreprise devrait tenir ses encans en français, mais aussi les annoncer en français, notamment sur sa page Facebook, ce qui ne semble pas toujours être le cas», a observé la SNE.

Son président, Étienne-Alexis Boucher, a pour sa part réagi en faisant remarquer que ce genre de situations a tendance à se multiplier depuis quelque temps au Québec.

«Notre organisme se questionne : est-ce que le gouvernement et l'Office de la langue française devraient intervenir davantage pour que ce type de situation ne soit plus toléré?» a demandé M. Boucher.

Notons que les appels laissés par La Tribune à l'Office de la langue française mardi sont demeurés sans réponse.

Partager

À lire aussi

  • L'encan de Cabanon Innova... en anglais

    Actualités

    L'encan de Cabanon Innova... en anglais

    L'encanteur chargé de liquider les actifs de Cabanon Innova a soulevé la colère de nombreux acheteurs présents mardi matin dans les locaux de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer