Le Club cycliste applaudit les nouvelles mesures du ministre Daoust

Le ministre des Transports Jacques Daoust a annoncé... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le ministre des Transports Jacques Daoust a annoncé vendredi qu'il allait hausser les amendes prévues dans les cas d'emportiérage et qu'il allait décréter un corridor de sécurité d'un mètre entre un automobiliste et un cycliste en ville.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le vice-président du Club cycliste de Sherbrooke (CCS) salue les nouvelles mesures qui entreront en vigueur dès cet été pour mieux protéger les cyclistes.

Rappelons que le ministre des Transports Jacques Daoust a annoncé vendredi qu'il allait hausser les amendes prévues dans les cas d'emportiérage et qu'il allait décréter un corridor de sécurité d'un mètre entre un automobiliste et un cycliste en ville, deux amendements insérés au sein du projet de loi sur l'industrie du taxi qui devrait être adopté avant la fin de la présente session législative.

Oeuvrant depuis plusieurs années avec le CCS afin de sensibiliser les Sherbrookois à la réalité des cyclistes, notamment par l'affichage de messages sur les autobus de la Société de transport de Sherbrooke, Richard Fortier estime que le gouvernement envoie un message fort qui n'échappera pas à personne.

« C'était attendu et c'est certain que ça va faire une bonne différence; ça va devenir une loi. Il va y avoir une contravention. Les autos qui nous frôlent, c'est non seulement comme une agression, mais s'ils nous accrochent, c'est extrêmement dangereux. L'emportiérage, c'est un fléau dans les villes; tu peux perdre la vie de cette façon aussi. Le fait que le ministre mette ça là, avant l'été, ça va aider tout le monde. Il va y avoir moins d'accidents et tout le monde va se sentir plus concerné », mentionne-t-il.

Actuellement, un automobiliste coupable d'emportiérage écope d'une amende de 30 $. Sans s'avancer sur un chiffre, le ministre dit vouloir augmenter le montant de façon significative.

Qu'à cela ne tienne, M. Fortier est d'avis que l'éducation demeure le meilleur outil de prévention, tant pour ceux qui sont derrière le volant que pour ceux qui sont derrière le guidon.

« Ce que je dis souvent, c'est que nous ne sommes pas des cons, mais nous ne sommes pas toujours conscients, image le vice-président du CCS. On ne peut pas toujours blâmer les automobilistes, parce que parfois, c'est comme une surprise, étant donné qu'on ne nous voit pas tout le temps. Des cyclistes ne s'assurent pas toujours d'être vus et on fait beaucoup d'éducation auprès de nos membres en ce sens. En insistant, ça va devenir une deuxième nature de jeter un coup d'oeil avant d'ouvrir sa portière ou d'effectuer un dépassement de vélo. »

Tour du silence

À cet égard, le CCS invite la population à participer au Tour du silence, tenu le 18 mai à 18 h 30, qui vise à sensibiliser à la sécurité cycliste et routière. Le Tour s'amorcera au IGA Rock Forest et se terminera à l'angle des rues King Est et Saint-François Nord, où Deliska Bergeron a été happé à mort par un semi-remorque alors qu'elle marchait à côté de son vélo en juin 2014.

Le Code de la sécurité routière fait présentement l'objet d'une refonte complète, mais le ministre dit « qu'il n'aura pas le temps » de la faire adopter avant l'été. D'autres mesures concernant les cyclistes pourraient donc s'ajouter dans la refonte qui reviendra sur la table de travail à l'automne. Richard Fortier aimerait notamment qu'on permette aux cyclistes de rouler en double sur les routes de campagne et qu'on oblige les automobilistes à emprunter l'autre voie afin d'effectuer un dépassement de cycliste.

« Dans le Code de la sécurité routière, on autorise un maximum de 16 cyclistes au sein d'un groupe et ils doivent rouler à la file indienne. On pourrait réduire ce maximum à 12 cyclistes et les autoriser à rouler en double. C'est beaucoup plus sécuritaire, et pour les automobilistes, ça revient à dépasser un camion. Peu de gens le savent, mais on peut aussi dépasser des piétons ou des cyclistes en franchissant une ligne double. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer