Une jeune transfusée en vedette à la clinique de sang de la SQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Transfusée à cinq reprises depuis sa naissance, la petite Justine Gagnon sera la présidente d'honneur de la clinique annuelle de sang de la Sûreté du Québec de l'Estrie-Centre-du-Québec.La 34e édition de la collecte de sang d'Héma-Québec en collaboration avec la SQ se déroulera les 5 et 6 mai dans le mail central du Carrefour de l'Estrie de 13 h à 20 h.

La petite fille de deux ans souffre d'une maladie génétique rare de la moelle osseuse, la maladie de Blackfan-Diamond.

«La moelle osseuse de Justine ne produit pas d'hémoglobine ou quand elle en produit, elle n'en produit pas suffisamment. Ma fille se trouve toujours en anémie chronique. À sa naissance, elle a dû être transfusée à plusieurs reprises pour reprendre le dessus. Étant donné que les globules rouges transportent l'oxygène, Justine était constamment en manque d'oxygène», explique la mère de la fillette Nellie Grenier.

Justine Gagnon a dû recevoir des transfusions de sang environ toutes les trois ou quatre semaines dans les premiers mois de sa vie.

«Il fallait vérifier régulièrement son taux d'hémoglobine. Elle a reçu cinq transfusions sanguines au cours des six premiers mois de sa vie. Maintenant, elle est relativement stable. C'est cependant une journée à la fois parce que l'on ne sait jamais quand elle peut descendre en bas du seuil critique», explique Nellie Grenier.

«Quand elle ne va pas bien, elle est très fatiguée, elle ne garde pas ce qu'elle mange et attrape beaucoup de microbes et de virus.»


Étant donné son état de santé, le teint de Justine est plus pâle que les autres membres de sa famille.

«Tout est au jour le jour. Quand elle ne va pas bien, elle est très fatiguée, elle ne garde pas ce qu'elle mange et attrape beaucoup de microbes et de virus. Ça fait plus de cinq mois qu'elle n'a pas été hospitalisée. Pour nous, c'est une grande joie. Elle a fait plusieurs séjours à l'hôpital depuis sa naissance entre deux jours et trois semaines», mentionne la maman de Justine.

Pour ses parents Nellie Grenier et Yannick Gagnon, le don de sang est primordial.

«Si Justine n'avait pas reçu les transfusions, elle ne serait peut-être plus avec nous aujourd'hui. Dans notre coeur, c'est ce qui lui a sauvé la vie. Pour nous, le don de sang est synonyme de vie», soutient Nellie Grenier.

La coordonnatrice régionale en police communautaire de la SQ, la sergente Isabelle Bertrand fixe l'objectif à 600 donneurs pour la collecte de sang 2016

«Selon les données d'Héma-Québec. c'est la plus grosse collecte de sang en Estrie», mentionne la sergente Bertrand

Une cinquantaine de policiers retraités de la SQ participent comme bénévoles à cette collecte de sang.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer