Les Bois-Francs se serrent les coudes

Épaulé par Jonny Izzi (à gauche), directeur général... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Épaulé par Jonny Izzi (à gauche), directeur général de Gaudreau, et Éric Lefebvre (à droite), propriétaire de Chevrons Vigneault, Léandre Ouelette a bon espoir de recueillir les 100 000 $ nécessaires pour payer la maison de sa fille, terrassée en février, où habitent maintenant ses petits-enfants désireux d'y installer une garderie.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(SHERBROOKE) Plus d'une dizaine d'entreprises des Bois-Francs ont confirmé qu'elles mettront la main à la pâte afin d'aider Jolyanne Ouellette, 19 ans, et son frère Jessy, 18 ans, à payer l'hypothèque de leur maison, mais aussi de la rendre plus propice à l'aménagement d'une garderie.

Répondant à l'invitation des hommes d'affaires Johnny Izzi et Éric Lefebvre, les quincailleries et entreprises de paysagement et de décoration de la région ont déjà confirmé leur participation à un week-end de corvées les 18 et 19 juin. Flanqués d'une cinquantaine de bénévoles, ils feront un grand ménage et rafraîchiront la décoration du 29 rue Jeannette à Victoriaville.

« Lorsque nous sommes allés sur place, nous nous sommes aperçus que la maison avait besoin d'un homestaging pour attirer une nouvelle clientèle pour Jolyanne. Elle garde présentement trois enfants et aimerait en recevoir trois autres, mais on devra améliorer l'apparence de la maison, disons », explique Éric Lefebvre, propriétaire de Chevrons Vigneault.

En plus de ces efforts de rénovation et de décoration à « coûts zéro », ces hommes d'affaires unis sous l'appellation « Les Anges de la région » mèneront une campagne de financement dont l'objectif a été fixé à 100 000 $. L'activité principale de cette campagne, qui vise à payer l'entièreté de l'hypothèque de 80 000 $, mettra en vedette le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes. Ce dernier agira à titre de barman et serveur pour une soirée dont les profits seront remis aux enfants. La date de l'activité n'a pas encore été confirmée.

Les Anges organiseront également un « radiodon » sur les ondes d'Attraction radio au cours duquel ils inviteront la population à y aller de leur contribution.

« Je n'en reviens pas »

Depuis que sa fille Julie a été terrassée par un AVC à son lieu de travail, en février, Léandre Ouellette soutient du mieux qu'il le peut ses petits enfants, tant moralement que financièrement. L'homme de 74 ans, qui travaille toujours en tant que camionneur pour le compte de Gaudreau environnement, était particulièrement ému de cet élan de générosité.

« Je n'en reviens pas! C'est beaucoup trop, les gens sont vraiment généreux, a-t-il lancé, les larmes aux yeux. Je ne serai jamais en mesure de les remercier comme il se doit. Ces enfants, ce sont comme mes enfants, je suis prêt à tout faire pour eux, même si le contexte n'est pas évident. »

C'est le directeur général de Gaudreau, Johnny Izzi, qui est l'instigateur de cet élan de générosité régional. Sensible à l'appel de la jeune femme sur les médias sociaux, il a écrit : « Je ne peux pas croire qu'avec toute la générosité des gens de la région, on ne puisse rien faire pour les aider ». La réponse de ses contacts a été rapide et convaincante.

« Au cours des minutes qui ont suivi, j'ai reçu des messages, des courriels et des textos de plusieurs personnes qui voulaient contribuer à la cause. Comme je suis un gars de défi, je ne me voyais pas leur répondre que ce n'est pas ce que je voulais dire. J'ai décidé d'aller de l'avant », raconte-t-il.

Ce n'est que plus tard qu'il s'est aperçu que le hasard faisait bien les choses et que le grand-père des deux enfants laissés à eux-mêmes était un de ses employés. Après avoir rencontré cet homme de coeur, lui et Éric Lefebvre ont compris qu'ils faisaient la bonne chose.

Message au Banquier

Si tout se déroule comme prévu, les jeunes Ouellette pourront conserver leur maison et Jolyanne bénéficiera d'installations de qualité pour accueillir les enfants de sa garderie. Il est même possible qu'ils puissent profiter d'un petit bas de laine et des astuces d'un conseiller financier pour le gérer.

Malgré tout, Éric Lefebvre a tenu à envoyer un message clair à Julie Snyder et à l'équipe du Banquier : Ce n'est pas parce que la région est solidaire qu'il faudra écarter la candidature de la jeune femme.

Des 7000 candidatures reçues par le Banquier, 300 ont été sélectionnées pour une première entrevue et la Victoriavilloise fait partie du lot.

Rappelons que Jolyanne Ouellette a lancé un véritable cri du coeur sur les réseaux sociaux le mois dernier, afin de convaincre l'équipe de l'émission Le Banquier de lui donner les ressources nécessaires pour acheter leur maison. Sa vidéo est devenue virale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer