145 chantiers à Sherbrooke cet été

Ce sont près de 35 M$, en investissements... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Ce sont près de 35 M$, en investissements de la Ville de Sherbrooke et des autres paliers de gouvernement, qui seront injectés dans les routes au cours de la période estivale.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke est déjà à l'oeuvre pour réaliser les travaux routiers prévus pour l'été 2016, même si le début des activités de pavage et de reconstruction des chaussées était planifié en mai. Le rythme établi pourrait même permettre de réaliser plus que les 145 chantiers déjà à l'horaire. La période des grands travaux s'échelonnera jusqu'en novembre.

Ce sont près de 35 M$, en investissements de la Ville de Sherbrooke et des autres paliers de gouvernement, qui seront injectés dans les routes au cours de la période estivale. Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a avoué que les entraves seraient nombreuses et que les automobilistes devront être patients. Si les travaux en zones scolaires seront amorcés le plus rapidement possible au début des vacances, il n'est pas impossible qu'ils se poursuivent au moins jusqu'à la rentrée en septembre.

« Toutes les mesures, que ce soit sur le plan de la planification, de la coordination, de l'information, ont été prises. Il n'est pas impossible que nous en échappions en cours de route. Tout est mis en oeuvre pour éviter des travaux en zone scolaire pendant la rentrée par exemple. En termes d'ampleur, il y a un effort supplémentaire. Ce sont 3,2 M$ qui s'ajoutent à la programmation régulière en raison de l'effort exigé lors du dernier budget. Les gens verront qu'il y a beaucoup de travaux en ville. Je pense que 145 chantiers, c'est du jamais vu », explique M. Sévigny.

Selon le maire de Sherbrooke, les citoyens verront les retombées positives de ces investissements.

Parmi les investissements majeurs, ceux sur la rue Léger, qui sera reconstruite au complet à partir de la mi-août. Le boulevard de Portland sera l'objet de plusieurs interventions, entre autres entre la rue Argyll et le boulevard Jacques-Cartier, un tronçon qui sera aussi refait au complet à la fin août. À compter de septembre, la construction d'un trottoir et d'une piste cyclable et l'aménagement d'une passerelle enjambant l'autoroute

410, entre la rue Jean-Paul-Perrault et le boulevard Industriel, sont aussi prévus. Les stationnements Webster et Wellington Sud seront aussi touchés par des travaux.

Carte interactive

Les citoyens peuvent consulter le sherbrooke.ca/travaux pour obtenir tous les renseignements à jour concernant ces travaux. Une carte interactive permet de filtrer en fonction du nom de l'artère désirée ou de manière à voir seulement les travaux en cours.

« La carte sera mise à jour tous les vendredis », mentionne Caroline Gravel, directrice du service des infrastructures urbaines et de l'environnement à la Ville de Sherbrooke.

« Pour bien informer les gens, nous ferons de la publicité et nous tiendrons les médias sociaux à jour. Nous organiserons une mêlée de presse tous les lundis pour expliquer les problèmes que nous avons rencontrés. Lorsque des travaux sont prévus près de commerçants, nous les informons. Nous utilisons aussi des accroche-porte pour prévenir les citoyens concernés. Il y aura des impacts, des inconvénients, ça c'est certain, mais nous nous assurons de ne pas faire des travaux sur trois rues en parallèle qui mènent du point A au point B. Nous nous assurons qu'il y a toujours un détour possible », ajoute Mme Gravel.

Si l'été dernier a été particulièrement pluvieux et que les pépins se sont multipliés sur les chantiers, forçant plusieurs reports, Caroline Gravel estime qu'il sera possible d'atteindre les objectifs cette année. « Lorsque nous avons préparé nos échéanciers, nous avons vraiment tenu compte des imprévus que nous pouvions rencontrer. Si la saison continue comme elle a commencé, nous devrions tout réaliser et même en ajouter. Nous avons voulu nous donner la latitude de tout réaliser ce que nous annonçons pour ne pas faire comme dans les dernières années et en reporter. »

La Ville pourrait alors profiter de la compétitivité du marché, où les résultats d'appels d'offres sont souvent inférieurs aux prévisions budgétaires, pour réaffecter des sommes dans de nouveaux chantiers.

Les travaux en seront de reconstruction partielle ou complète de rues locales, de construction ou de réfection de trottoirs, de remplacement de conduites souterraines, de pavage ou de resurfaçage, de marquage de la chaussée, et de mise à niveau de rues en gravier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer