La direction de Val-Estrie confirme la suspension de ses activités

La direction du Camp Val-Estrie de Waterville confirme la suspension de ses... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La direction du Camp Val-Estrie de Waterville confirme la suspension de ses opérations estivales à compter de vendredi. Toutes les activités prévues après cette date sont annulées, comme l'annonçait La Tribune lundi matin.

On dit prendre cette décision par souci de sécurité, de qualité et de respect pour les clients, pour les enfants et pour ses employés, confirme un communiqué de presse diffusé lundi avant-midi.

Le contexte économique actuel et d'autres éléments ont précipité l'organisme à but non lucratif dans une situation financière critique, ajoute-t-on.

«Après 36 ans d'existence, des centaines de milliers d'enfants et des millions de souvenirs inoubliables, c'est à contre-coeur que nous faisons cette annonce que nous souhaitons temporaire», expliquent les membres du conseil d'administration.

La corporation Espaces Jeunesses, propriétaire des lieux, demeurera active. Un comité de sauvetage a été créé afin de revoir la vocation du site, d'analyser différents scénarios et divers possibles partenariats d'affaires.

Depuis 1981, le Camp Val-Estrie est un organisme à but non lucratif qui a pour mission « d'offrir, en milieu de plein air, des programmes d'activités socio-éducatives axés sur le développement de la personne ».

Cette entreprise d'économie sociale accueille plus de 25 000 jours / personnes chaque année.

Ce site de 400 acres offre 35 plateaux d'activités de plein air, été comme hiver. Le Camp est accrédité par l'Association des camps certifiés du Québec et reconnu comme un centre vacances 4 étoiles par la Corporation de l'Industrie touristique du Québec.

Il emploie annuellement quatre-vingt employés saisonniers et une dizaine d'employés permanents.

Il est possible de contacter l'Association des camps certifiés du Québec pour être accompagnés dans le choix d'un autre camp au 1800 361-3586.

 

Croquarium

Évidemment, l'annonce des administrateurs du Camp Val Estrie n'est pas sans répercussions pour le volet animation directe - jardins des services de Croquarium.

En 2014, Croquarium a installé ses bureaux dans le bâtiment du camp et y a depuis inauguré des jardins éducatifs. Croquarium avait également une entente de services pour l'offre d'un camp spécialisé Cuistot au jardin pour l'été 2016.

Croquarium gardera ses bureaux et le droit d'utilisation de ses trois jardins. Les activités des Jardins jeunes entrepreneurs et du Jardin collectif se poursuivent.

«La suspension temporaire influence directement le service aux enfants au jardin pédagogique», écrit-on.

«Cette offre n'est cependant qu'une infime partie des services de Croquarium qui oeuvre à travers le Québec grâce à ses services de formation, d'animation directe auprès des enfants et des adultes, et ses services d'accompagnement et de consultation.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer