L'heure des réponses a sonné à Lac-Mégantic

La Coalition entend demander à Ottawa de reconnaître... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Coalition entend demander à Ottawa de reconnaître la journée du 6 juillet comme Journée nationale de la sécurité ferroviaire au Canada, pour commémorer la mémoire des 47victimes de la tragédie du 6juillet 2013 à Lac-Mégantic.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) L'heure des réponses a sonné à Lac-Mégantic et les citoyens sont attendus nombreux pour les entendre au grand gymnase de Lac-Mégantic le mardi 26 avril. Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, le directeur régional de Transports Canada et le président de la Central Maine and Quebec Railway (CMQR), John Giles, seront sur place pour une séance d'information publique.

 Marc Garneau, ministre fédéral des Transports... (Archives, La Presse) - image 1.0

Agrandir

 Marc Garneau, ministre fédéral des Transports

Archives, La Presse

Tous trois prendront la parole et répondront aux questions au cours de cette rencontre très attendue, qui devrait débuter à 18 h 30. On s'attend à une bonne participation des citoyens désireux d'obtenir des réponses relativement à la sécurité du transport par rail, de même que les intentions réelles du ministre quant à une éventuelle voie de contournement du centre-ville par le chemin de fer.

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire (CCOESF) à Lac-Mégantic espère obtenir des réponses satisfaisantes aux demandes formulées au ministre lors de sa visite, le 14 mars dernier, à son bureau de Montréal, a-t-elle indiqué vendredi par voie de communiqué. Pour le ministre Garneau, il s'agit d'une deuxième visite à Lac-Mégantic. Il doit d'ailleurs rencontrer la Coalition à 17 h 20, juste avant la séance d'information publique.

«Notre première demande concerne les trop longs délais de réalisation de la voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic. La deuxième exige le rehaussement urgent de la sécurité d'une vieille section de la voie ferrée depuis plus de 30 ans, au centre-ville, qui n'a jamais été entretenue ni réparée convenablement depuis sa vente par le Canadien Pacifique au début des années 1990», écrit Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition. C'est le rehaussement de la catégorie 1 à la catégorie 2 de la voie qui est exigé.

La Coalition entend également demander au ministre de reconnaître la journée du 6 juillet comme Journée nationale de la sécurité ferroviaire au Canada, pour commémorer la mémoire des 47victimes de la tragédie du 6juillet 2013 à Lac-Mégantic.

La rencontre du 26 avril fait suite à une proposition du Comité de vigilance citoyenne sur la sécurité ferroviaire, mis sur pied par la Municipalité. Au moment où la Ville

de Lac-Mégantic avait demandé une expertise indépendante pour déterminer l'état réel des rails à Lac-Mégantic, à la suite du rapport du Bureau de la sécurité des transports, celui-ci identifiait l'attitude de Transports Canada comme l'une des causes de la tragédie.

Un de ses représentants, Yves Carmel, s'est dit content de la tournure des événements. «Nous souhaitons que le ministre vienne expliquer comment seront dépensés les 143 millions $ annoncés au budget 2016 pour la sécurité ferroviaire. Ce sera la bonne place pour présenter nos idées et en discuter, pour travailler avec le système», a exprimé M. Carmel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer