Party de filles pour aider les femmes

Le Centre des Femmes La Parolière organise un... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Le Centre des Femmes La Parolière organise un tout nouvel événement-bénéfice, le Party de filles Chic & Swell. Johanne Blouin, qui participera à la soirée à titre de designer, est entourée des membres du comité organisateur, soit Geneviève Fournier-Lepage, Hélène Chrétien, Danielle Berthold, Lucie Pelletier et Charlotte Angers. Le seul homme sur la photo est l'hôte de la soirée, Yves Bolloch, directeur de BMW Sherbrooke.

Spectre Média, René Marquis

(SHERBROOKE) Le Centre des Femmes La Parolière organise la première édition du Party de filles Chic & Swell. L'événement-bénéfice sera animé par l'humoriste Marie-Lise Pilote et se déroulera le 27 mai dans la salle d'exposition de BMW Sherbrooke.

«C'est un événement organisé pour les femmes. En début de soirée, elles pourront se faire coiffer et maquiller. Des boutiques seront présentes pour celles qui aiment magasiner. Sept musiciennes seront aussi des nôtres dont la pianiste de Belle et Bum et du Ti Mé Show, Julie Lamontagne. Sept chefs de la région ont aussi accepté notre invitation», explique Charlotte Angers, instigatrice du projet.

Les hommes sont aussi bienvenus à la soirée qui leur permettra de «voir comment ça s'amuse une gang de filles», soulignent les organisatrices.

Johanne Blouin participera à l'événement. La chanteuse devenue designer présentera sa collection de tricots haut de gamme lors d'un défilé de mode. Un pourcentage des ventes des pièces uniques sera versé au Centre des Femmes La Parolière.

Maîtresse de cérémonie, Marie-Lise Pilote animera l'encan crié où un voyage, une visite au spa et d'autres items seront offerts. Bars à scotch, bars à vin s'ajouteront aux bars beauté et aux stations culinaires.

«On travaille à solidifier la femme»

L'événement remplace le tournoi de golf annuel dont les bénéfices, après 12 années de succès, stagnaient.

«La Parolière, c'est 27 ans d'existence, une équipe permanente de six personnes, une dizaine de ressources contractuelles et une cinquantaine de bénévoles. Quand on ne connaît pas l'organisme, on imagine qu'il s'occupe de victimes de violence conjugale. C'est certain qu'on en voit, mais ce n'est pas que ça. La mission de La Parolière est de soutenir chaque femme dans le développement de ses forces», a déclaré la présidente du conseil d'administration de l'organisme, Lynda Beauchesne.

Détresse psychologique à la suite d'un décès, d'une séparation ou d'un congédiement. Isolement, problème de communication avec les enfants, remise en question, stress découlant de difficultés financières. Les femmes qui fréquentent le centre traversent différentes épreuves. La Parolière offre des suivis individuels, des ateliers et un service d'écoute sans rendez-vous.

L'achalandage est en hausse au centre. «On a observé une augmentation de 18 pour cent au niveau des suivis individuels», indique la directrice générale de l'organisme, Colette Dufresne.

«On travaille à solidifier la femme. On mise sur l'estime d'elle-même pour qu'elles puissent être heureuses et jouer un rôle social», ajoute Mme Dufresne.

L'objectif des organisatrices est de vendre 300 billets. Ces derniers sont disponibles au coût de 150$ au Centre des Femmes La Parolière en composant le 819 569-0140 ou via le courriel (direction@laparoliere.org).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer