Une saison de ski «chaotique» au Mont Oford

La station de ski Mont Orford a mis... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La station de ski Mont Orford a mis un terme, dimanche dernier,  à une saison marquée par de nombreux soubresauts de conditions météorologiques.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Le bilan financier de la station Mont Orford sera-t-il déficitaire ou excédentaire à la fin de l'année en cours? Trop tôt pour le dire, mais le grand patron de la station, Luc Chapdelaine, reconnaît que les résultats seront teintés par les conditions climatiques observées durant l'hiver.

«On a su contenir nos coûts cet hiver, affirme M. Chapdelaine. Cela dit, nos résultats tiendront compte du type de saison qu'on a eue. La météo ne nous a pas aidés. Il fallait constamment retravailler les pistes pour les remettre en état après la pluie et les redoux. Ça a été vraiment chaotique!»

Au total, la station a offert un peu moins de 100 journées de ski à sa clientèle la saison dernière. Il s'agit d'un chiffre décevant, puisque le centre de ski est habituellement ouvert durant quelque 120 jours par hiver.

Les ventes de billets au guichet ou en ligne auraient diminué de 15 à 20 pour cent en 2015-2016. Cependant, plus d'abonnements de saison avaient été vendus en vue de l'hiver qui vient tout juste de se terminer. «La hausse obtenue du côté des abonnements ne compense pas la diminution à la billetterie et dans certains autres départements», précise Luc Chapdelaine.

Bien qu'il ne s'attende nullement à des résultats financiers mirobolants, le directeur général de la station Mont Orford se fait rassurant en parlant de l'avenir de l'organisation qu'il dirige. «L'entreprise est en santé», lance-t-il.

Président de la Corporation ski et golf Mont-Orford, Jacques Demers révèle pour sa part que les municipalités seront à nouveau invitées à contribuer financièrement à la relance de la station. «La montagne est capable de fonctionner. On aura toutefois besoin de sommes d'argent additionnelles pour des projets. On aimerait attacher ça à une vision à long terme», note-t-il.

Fin de la saison

Dimanche dernier, les remonte-pentes de la station Mont Orford ont tourné pour la dernière fois de la saison. Il resterait suffisamment de neige sur les pistes pour skier encore quelques journées, mais les dirigeants du centre de ski craignaient que les skieurs ne soient pas au rendez-vous cette fin de semaine.

«Il va faire autour de zéro le jour samedi et dimanche, mentionne M. Chapdelaine. Personne ne serait venu dans de telles conditions. On aurait bien aimé être ouvert cette fin de semaine. Le ski de printemps, c'est un super happening quand les conditions sont réunies. Malheureusement, ce ne sera pas le cas ce week-end.»

La prévente d'abonnements de saison pour l'hiver prochain est déjà amorcée au Mont Orford. «On constate un léger retard sur l'an dernier. Mais ce n'est rien d'inquiétant», assure Luc Chapdelaine.

Owl's Head résiste au printemps

Les stations Mont Orford, Ski Bromont et Mont Sutton ont toutes les trois rendu les armes, mais leur concurrente Owl's Head accueille encore les skieurs cette fin de semaine. Et il n'est pas exclu qu'elle soit à nouveau ouverte les 16 et 17avril.

La station Owl's Head avait refusé, plus tôt cette semaine, de déclarer forfait elle aussi. Par contre, tout laissait croire qu'elle finirait par abdiquer avant la fin de semaine. Son propriétaire, Fred Korman, a finalement déjoué les pronostics et annoncé l'ouverture de la montagne ce week-end.

«Nous aurons entre sept et douze pistes accessibles en fin de semaine, indique fièrement Luc Saint-Jacques, porte-parole de la station Owl's Head. Le nombre de pistes dépendra de Dame Nature. Je pense qu'on aura de belles conditions à offrir aux skieurs.»

Deux télésièges tourneront samedi et dimanche. L'un d'entre eux permettra d'accéder au sommet de la montagne, qui figure parmi les plus hautes cimes de la région de l'Estrie.

Luc Saint-Jacques souligne que les dameuses devraient pouvoir sillonner une partie des pistes avant chacune des deux journées de ski, ce qui permettra de ramollir la surface et d'améliorer les conditions de glisse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer