De l'aide pour des orphelins haïtiens

Des jeunes de Sherbrooke se mobilisent pour aider...

Agrandir

Des jeunes de Sherbrooke se mobilisent pour aider des jeunes d'Haïti. Francis Guay et Olivier Émond, aux extrémités sur la photo, se sont engagés auprès de l'organisme Le Passage afin d'aider de jeunes orphelins de 12 à 18 ans à sortir de la rue. Le projet est une initiative de Wilson St-Jean et la ministre fédérale Marie-Claude Bibeau était l'invitée d'honneur de l'événement-bénéfice qui se déroulait jeudi au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le projet de Wilson St-Jean de fonder une maison pour les jeunes orphelins dans la commune de Jérémie, à Haïti, est toujours bien vivant. Et l'initiative du professeur d'éducation physique d'origine haïtienne inspire plusieurs Estriens. Environ 150 d'entre eux s'étaient réunis, hier, au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke pour le 2e coquetel dinatoire au profit de l'organisme Le Passage - Maison des jeunes en Haïti.

La réalisation du projet nécessitera quelques centaines de milliers de dollars en dons. En 2015, Le Passage a récolté 20000 $. L'objectif pour 2016 est d'amasser le double, soit 40000 $.

La future maison Le Passage prendra, en quelque sorte, la relève de la grand-mère et de la mère de Wilson St-Jean qui ont toujours ouvert les portes de leurs demeures aux orphelins sans domicile. La maison accueillera 10 jeunes, de 12 à 18 ans, pour leur donner une chance de se sortir de la rue. À leur majorité, ils pourront quitter la maison, mieux outillés pour se débrouiller dans la vie.

«Nous n'avons pas l'intention de changer le monde ni même Haïti ou Jérémie. Nous voulons seulement offrir des opportunités aux jeunes de là-bas et qu'ils puissent réaliser leur plein potentiel», a déclaré devant les convives Wilson St-Jean, président et fondateur du Passage.

Parmi les gens inspirés par le projet, deux étudiants de l'Université de Sherbrooke, Olivier Émond, finissant en enseignement, et Francis Guay, finissant en administration. Les deux anciens joueurs de football du Vert et Or, qui ont connu Wilson St-Jean par le biais du sport, ont décidé de s'impliquer dans le projet.

«On travaille pour établir un lien entre Jérémie et Sherbrooke. On sera là pour répondre à leurs besoins, mais on sait que les Haïtiens nous apporteront aussi beaucoup par l'expérience et les échanges qui en ressortiront», expliquent en choeur les deux étudiants.

Mis en branle en 2014, le projet avance. «Les plans architecturaux sont prêts. La prochaine étape sera la construction de murs de trois mètres pour clôturer et sécuriser le chantier. On doit tenir compte des réalités du pays et faire en sorte que la pérennité du projet soit assurée. Et évidemment, le projet avancera au rythme que nous recevrons de l'argent», indique Olivier Émond.

Après la construction des murs, la seconde étape sera la construction des dortoirs. Une salle communautaire s'ajoutera ensuite et, éventuellement, un deuxième étage pour recevoir des jeunes sherbrookois.

«On veut que des étudiants en médecine, psychologie, enseignement, administration de l'Université de Sherbrooke puissent aller donner un coup de main par le biais de stages de coopération internationale», précisent les administrateurs de l'organisme.

Des étudiants de l'école 24-Juin pourraient aussi être mis à contribution. Des maçons pourraient, par exemple, être appelés à poser des briques à Jérémie.

Le Passage a profité de l'événement-bénéfice de jeudi pour annoncer le lancement de son site internet (www.lepassagehaiti.com).

«Le projet va aller aussi loin que l'énergie qu'on va y mettre. Nous sommes engagés et on a hâte de voir la suite», concluent les deux alliés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer