Une nouvelle voie d'évitement pour l'Orford Express à Magog

Le train touristique Orford Express pourra utiliser une... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le train touristique Orford Express pourra utiliser une nouvelle voie d'évitement au centre-ville de Magog, ce qui évitera de devoir constamment rentrer à Sherbrooke pour la nuit.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Le train touristique Orford Express pourra utiliser une nouvelle voie d'évitement au centre-ville de Magog, à deux pas du lac Memphrémagog, à compter du mois de mai ou de juin prochain.

«Nous avons récemment signé une entente avec le Central Maine et Québec concernant l'utilisation d'une voie d'évitement à proximité de la pointe Merry et du quai MacPherson. Ça nous évitera d'avoir à constamment ramener le train à Sherbrooke pour la nuit», révèle Annie Brunelle, porte-parole de l'Orford Express.

Mme Brunelle affirme que trois voies parallèles ont déjà existé à l'endroit où la future infrastructure sera construite. La troisième a vraisemblablement été démantelée il y plusieurs années de cela.

La porte-parole de l'Orford Express confie que les travaux de construction s'amorceront en mai et dureront probablement quelques semaines. Elle espère que tout sera terminé avant la première sortie du train cette année, prévue au début du mois de juin.

À compter de cette année, sauf exception, les passagers de l'Orford Express monteront à bord du train à Magog. «Ce qui sera pratique, c'est qu'on sera en mesure de partir vers Sherbrooke ou Bromont. C'est intéressant d'avoir ces deux possibilités puisqu'on sait que des portions de rails peuvent parfois devenir inaccessibles durant des périodes plus ou moins longues», explique Annie Brunelle.

Mairesse de Magog, Vicki May Hamm affirme que l'emplacement de la future voie d'évitement convient au conseil municipal. «L'Orford Express n'avait pas besoin d'une autorisation de notre part pour s'installer là. Mais nous sommes à l'aise avec le choix qui a été fait. On a cherché tellement longtemps pour trouver un terrain pour la construction de cette infrastructure», affirme-t-elle.

Des mesures seront adoptées afin d'éviter que le bruit du train dérange les personnes qui résident non loin du quai MacPherson. «On souhaite que les résidents du secteur ne vivent pas de désagrément», déclare Mme Hamm.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer