• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Le GRIS a effectué 175 interventions au cours de sa première année de vie 

Le GRIS a effectué 175 interventions au cours de sa première année de vie

Myriam Pelletier Gilbert, présidente du GRIS, Dr Réjean...

Agrandir

Myriam Pelletier Gilbert, présidente du GRIS, Dr Réjean Hébert, coprésident d'honneur, Soleil Laflèche, intervenante, Renelle Anctil, coprésidente d'honneur, et Louis Philippe Hebert, intervenant, étaient présents à la conférence de presse.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Fondé il y a un an pour démystifier l'homosexualité et la bisexualité, l'organisme GRIS Estrie a effectué 175 interventions au cours de sa première année d'existence. Données à l'appui, l'organisme estime que le degré d'aisance et d'acceptabilité envers les personnes lesbiennes, gaies ou bisexuelles augmente après son passage dans les écoles ou auprès de groupes de jeunes.

L'organisme a lancé mercredi sa deuxième campagne de financement dont l'objectif a été fixé à 30 000 $. Cette campagne est placée encore cette année sous la co-présidence d'honneur de Renelle Anctil, ancienne copropriétaire du RONA L'Entrepôt de Sherbrooke, et de Réjean Hébert, ancien ministre de la Santé et des Services sociaux et ex-député de Saint-François à l'Assemblée nationale.

L'an dernier, Mme Anctil avait profité du lancement de la première campagne de financement de GRIS Estrie pour dévoiler publiquement son homosexualité, tandis que M. Hébert avait fait de même quelque temps auparavant.

Au cours de la dernière année, GRIS Estrie a pu colliger les données émanant de 2000 questionnaires remplis à la suite de ses interventions. « Ce qu'il en est ressorti, a indiqué Myram Pelletier Gilbert, présidente du conseil d'administration, c'est que le niveau d'aisance et d'acceptation des participants augmente après notre passage. »

Pour ce faire, GRIS Estrie peut compter sur l'aide d'une trentaine de bénévoles intervenants homosexuels ou bisexuels pour effectuer ses interventions. Les résultats recueillis via le questionnaire démontrent, selon Mme Pelletier Gilbert, que l'organisme a sa raison d'être.

« Cela démontre que d'humaniser l'homosexualité et la bisexualité auprès des gens qui n'ont pas de tels modèles dans leur entourage peut réellement favoriser l'intégration des personnes de la diversité sexuelle et même changer des vies! ».

Afin de poursuivre sa mission, GRIS Estrie estime avoir besoin d'un coup de pouce financier de 30 000 $ de la part de la population, d'où la campagne de financement lancée mercredi matin.

Les dons peuvent s'effectuer de deux façons : soit via le site web de l'organisme  (www.grisestrie.org) ou en se procurant un billet pour le spectacle de l'humoriste Valérie Blais qui se tiendra le 27 mai à la salle Alfres-DesRochers du Cégep de Sherbrooke. L'achat d'un billet au coût de 40 $ donne droit à un reçu aux fins de l'impôt de 20 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer