Un mois de mars de toutes les couleurs

Le mois de mars 2016 en a fait voir de toutes les couleurs aux Estriens,... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le mois de mars 2016 en a fait voir de toutes les couleurs aux Estriens, tellement les conditions météorologiques ont été diverses.

On retiendra que le troisième mois de l'année s'est démarqué par des fluctuations de température de grande amplitude, des précipitations de pluie abondantes et beaucoup moins de neige qu'ailleurs au Québec.

Si le mois a débuté avec de temps froid, le mercure a offert du temps généralement doux par la suite, fait remarquer André Cantin, météorologue chez Environnement Canada.

Il a fait en moyenne moins 1,2 degré durant le mois, dit-il. C'est 2,6 degrés de plus que la moyenne normale pour le mois de mars en Estrie.

Le scénario était idéal pour la saison du sirop d'érable, comme le rapportait La Tribune lundi matin. «Les conditions étaient bonnes pour la saison des sucres», lance M. Cantin.

«Plusieurs jours durant le mois de mars, il y a eu du froid la nuit et du temps doux le jour.»

En ce qui concerne la pluie, on a reçu 46 millimètres de précipitations liquides, beaucoup plus que les 32 millimètres attendus normalement en mars chez nous.

Cela se traduit évidemment par un déficit de neige au sol pour la région. Nous avons vu tomber 26 centimètres de neige le mois dernier, alors que nous devons en pelleter 47 centimètres.

Quelques matins, en se levant, on pouvait voir qu'une fine couche de neige était apparue au sol.

«L'Estrie n'a pas eu de temps froid et d'importantes accumulations de neige comme ailleurs dans la province», souligne le spécialiste.

«La région a eu un avant-goût du printemps...»

Heures supplémentaires

Mais le printemps a pris une pause en fin de semaine. L'hiver, même si son quart de travail est terminé, a décidé de faire des heures supplémentaires. Il est rare de voir une période aussi longue de froid à ce temps-ci de l'année comme celle que l'on connaît, ajoute M. Cantin.

«Une période comme du genre, on voit ça aux 30 ans, dit-il. C'est plus rare.»

«Le froid doit durer jusqu'à mercredi. Jeudi, la température sera plus douce, mais avec de la pluie. Ailleurs au Québec, ça sera de la neige. Les Laurentides pourraient recevoir de 15 à 20 centimètres de neige.»

Partager

À lire aussi

  • L'eau d'érable n'a pas fini de couler

    Actualités

    L'eau d'érable n'a pas fini de couler

    Malgré une météo hivernale imprévisible qui aura donné bien du mal aux stations de ski entre autres, les acériculteurs eux connaissent une saison qui... »

  • En avril, ne te découvre pas d'un fil...

    Actualités

    En avril, ne te découvre pas d'un fil...

    Il a fait froid, très froid, mais pas autant que le 4 avril 1954. Les températures ont oscillé entre -16 et -20 degrés Celsius, de Trois-Rivières à... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer