Incendie criminel à St-François: Watson demeure détenu

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les deux individus qui seraient à l'origine de l'incendie criminel survenu à Saint-François-Xavier-Brompton au début mars demeurent sous surveillance.

Si Karl Watson a renoncé à son enquête sur remise en liberté, Julie Simoneau-Audy se retrouvera en thérapie fermée.

Une série de conditions ont été imposées par le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec à Julie Simoneau-Audy avant qu'elle ne puisse entreprendre une thérapie fermée pour ses dépendances.

Karl Watson, 23 ans, et Julie Simoneau Audy, 30 ans, sont accusés d'introduction par effraction et de vol, d'incendie criminel, de vol de véhicule, de fuite de policier, de conduite dangereuse, de voies de fait contre un policier et de possession d'outils de cambriolage.

Les deux suspects avaient été appréhendés à la suite d'une poursuite policière en marge de l'incendie ayant détruit une maison unifamiliale située à Saint-François-Xavier-de-Brompton, alors que ses occupants se trouvaient en vacances en Floride.

La résidence est une perte totale.

L'avocate des deux accusés, Me Patricia Vendrame-Éthier de l'aide juridique a reporté le dossier de Watson au 5 mai prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer