Le CSI gagne la course du travail équitable

Le Carrefour de solidarité internationale est devenu le... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Le Carrefour de solidarité internationale est devenu le premier lieu de travail certifié équitable au Québec, une nouvelle qui réjouit Étienne Doyon, directeur par intérim, et Félix Boudreault, agent de communication et de financement.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ismael Toulouse
La Tribune

(SHERBROOKE) Le Carrefour de solidarité internationale de Sherbrooke a battu tout le monde de vitesse et est devenu le premier lieu de travail équitable au Québec.

Le Carrefour emboite le pas au campus de l'Université de Sherbrooke certifié équitable le mois dernier. La Ville de Sherbrooke avait reçu la même mention en 2011, tout comme les Jeux du Canada. Dans le pays tout entier, on ne compte que trois autres entreprises avec cette certification.

« Dès que Fairtrade Canada a annoncé qu'ils allaient sortir le milieu de travail équitable, c'est certain qu'on a voulu vite faire le saut, mais pour nous ce n'était pas un grand saut dans le sens où les produits équitables comme consommation ici, au sein de l'équipe, c'était déjà une pratique en vigueur, la sensibilisation aussi, donc c'était vraiment de faire la démarche [...] et d'aller chercher la reconnaissance », raconte Étienne Doyon, directeur par intérim du Carrefour de solidarité internationale.

Presque aussi facile à dire qu'à faire. « En premier lieu, ce qu'il faut, c'est offrir pour les employés au moins trois produits équitables. Dans notre cas, c'est le café, le thé et le sucre. Ensuite, il faut s'engager à faire la promotion des valeurs équitables », explique Étienne Doyon.

« C'est vraiment simple, il y a beaucoup beaucoup de choix de cafés qui sont équitables peu importe où on va acheter notre café. Il y a régulièrement une option équitable, même chose pour le thé. Le sucre c'est super facile à trouver aussi. À Sherbrooke on est chanceux, il y a Umano qui fait la distribution de différents produits équitables », précise l'agent de communication et de financement Félix Boudreault.

S'ajoutent à la liste de produits équitables, le poivre, les épices, les bananes ainsi que les avocats sous peu.

« C'est un petit geste qui est à la portée de tous de se dire qu'au lieu de consommer du café issu d'un commerce plus traditionnel je vais passer pour un café issu du commerce équitable ce qui va assurer un revenu décent au producteur. On trouve que c'est l'action la plus accessible », pointe Étienne Doyon.

« C'est un effet de société, les gens se rendent compte que c'est un choix qui est facile et si on décide en tant que commerçant, en tant que municipalité, de mettre à la disposition des gens les produits équitables, c'est certain qu'ils vont faire le bon choix », renchérit Félix Boudreault

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer