Le prix du litre d'essence bondit de 10 ¢

Le prix du carburant ordinaire a augmenté de... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Le prix du carburant ordinaire a augmenté de 10 ¢ d'un coup en Estrie, passant de 99 ¢ à 1,09 $.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les détaillants d'essence avaient une mauvaise surprise pour les automobilistes estriens jeudi matin. Le prix du carburant ordinaire a augmenté de 10 ¢ d'un coup, passant de 99 ¢ à 1,09 $.

C'est même 15 ¢ de plus si on considère que le prix affiché était dans certains cas à 94 ¢ et 97 ¢.

C'est énormément plus que le «prix réaliste» estimé par le CAA-Québec pour la région estrienne. Celui-ci se situe à 1,03 $ le litre. L'organisme calcule que le prix moyen actuellement en Estrie est de 99 ¢. En fin d'après-midi, on pouvait encore se procurer du carburant à ce prix dans certaines stations-service.

Le prix de l'essence laisse bien peu de répit aux automobilistes estriens, car depuis quelques semaines, celui-ci fluctue constamment. On a pu observer des prix différents d'un secteur de Sherbrooke à l'autre, chose rare dans le passé.

«Il y a trop de fluctuations!», lance Linda Langlois, juste avant de faire le plein chez le détaillant situé au coin de King Ouest et Jacques-Cartier, à Sherbrooke. «Quand j'ai vu le prix (à 1,09 $), je suis venue les yeux grands!»

«Je surveille le prix de l'essence et ça a beaucoup trop fluctué au cours des dernières semaines. Mais on n'a pas le choix quand on a une voiture. Il faut prendre de l'essence. Là, c'est un peu abusif.»

Comme elle suit des cours, Mme Langlois doit voyager. En roulant dans les rues de la ville, la conduite demande plus de carburant. «Il y a plusieurs arrêts à faire», dit-elle, avec tous les stops et les lumières. Ça prend plus d'essence.»

Pour Kathleen Watkins, aide-gérante au Shell situé au coin des rues 12e Avenue et Jardins-Fleuris, il n'est pas surprenant d'assister une hausse du prix de l'essence à Sherbrooke. «Ça va selon le prix d'achat. Ce n'est pas nous qui décidons. Nous vendions à perte depuis quelques jours», souligne-t-elle.

«Nous avons même attendu un peu avant de l'augmenter. Nous n'avons pas eu beaucoup de commentaires des gens.»

Les internautes estriens n'ont pas manqué de réagir sur la page Facebook de La Tribune. Frank Houle a mentionné que si les autres détaillants ne suivaient pas le mouvement, le prix pourrait redescendre. Il se demande pourquoi les détaillants ont dû hausser leur prix de la sorte.

Un autre, Daniel Laprise a fait remarquer que, pendant ce temps, le prix du pétrole n'a pas augmenté de la même manière sur les marchés internationaux.

Pour sa part, Sonia Poulin signale que le prix est demeuré à 97,4 $ à Weedon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer