Un nouveau coeur pour la petite Élissa

La petite Élissa Grondin est sortie du bloc... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

La petite Élissa Grondin est sortie du bloc opératoire vers 14h mardi après que l'équipe médicale de l'Hôpital Sainte-Justine eut procédé, avec succès, à la transplantation de son nouveau coeur.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La petite Élissa Grondin est sortie du bloc opératoire vers 14 h mardi après que l'équipe médicale de l'Hôpital Sainte-Justine eut procédé, avec succès, à la transplantation de son nouveau coeur.

« L'opération a super bien été. Par contre, les prochains 48 heures sont très critiques », ont confirmé à La Tribune, par texto, ses parents en fin d'après-midi.

La mère d'Élissa, Josée Scantland, avait parlé à son amie Anne Préfontaine un peu plus tôt.

« L'équipe de chirurgiens a dit aux parents qu'il s'agissait d'un match parfait! » raconte la journaliste de TVA, jointe peu après leur conversation.

Compte tenu de l'urgence de la situation, les médecins ont décidé de procéder à l'intervention même si le coeur reçu avait un plus gros gabarit que celui qu'ils espéraient pour la fillette de 5 ans.

Épuisés, les parents d'Élissa sont fous de joie, mais savent que tout n'est pas gagné. « Ils sont quand même conscients qu'ils ne sont pas sortis du bois. Les médecins ont notamment été renversés par le piteux état d'un de ses poumons. Mais tout le monde demeure positif. C'est une nouvelle vie qui commence pour eux », ajoute Mme Préfontaine.

La Tribune avait joint le père d'Élissa par téléphone plus tôt en journée. « On a appris qu'un coeur potentiellement compatible était disponible lundi après-midi. Le coeur est arrivé mardi matin et c'est seulement à 5 h 30 qu'on nous a confirmé que ce coeur était de la bonne taille et qu'on allait de l'avant avec la transplantation. C'est difficile à croire après tant de mois d'attente et tant de dégradation de son état. On voit enfin une lumière au bout du tunnel », avait raconté Patrick Grondin.

Depuis six mois, la fillette de Sherbrooke patientait pour un don d'organe qui sauverait sa vie. L'opération aura duré environ 11 heures.

Des parents reconnaissants

« On remercie de tout coeur la famille du donneur et c'est certain qu'on pense à eux qui vivent actuellement un grand deuil », ajoutait M. Grondin.

Les parents d'Élissa avaient exprimé leur soulagement mardi matin sur leur site de soutien Facebook. « Enfin, c'est à notre tour! Élissa est en train de recevoir son coeur tout neuf! » écrivaient-ils sur les réseaux sociaux avec une photo d'eux souriants.

« Nous sommes les parents les plus contents du monde! » ajoutaient-ils.

Née avec des malformations au coeur, Élissa Grondin a subi plusieurs interventions chirurgicales au cours des dernières années. En février, la fillette, hospitalisée aux soins intensifs de l'Hôpital Sainte-Justine depuis septembre, recevait un coeur de Berlin afin de prolonger l'attente d'un vrai coeur. Élissa a subi plusieurs complications depuis. Jeudi, les médecins avaient dû lui retirer son coeur de Berlin pour la brancher sur un système d'oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO), une technique extracorporelle pour fournir une assistance en oxygène, tant sur le plan cardiaque que respiratoire. Les parents avaient eu peur de la perdre à ce moment-là.

« On commençait vraiment à être découragés et fatigués », a confié le père d'Élissa. Ses proches ont maintenant des raisons de croire que des jours meilleurs les attendent.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer