Hydro-Sherbrooke : une hausse de 0,7 % des tarifs

La hausse des tarifs d'Hydro-Sherbrooke sera calquée sur celle imposée à... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La hausse des tarifs d'Hydro-Sherbrooke sera calquée sur celle imposée à Hydro-Québec par la Régie de l'énergie, soit 0,7 % à partir de vendredi. Cette augmentation est inférieure aux prévisions de la Ville de Sherbrooke, qui avait construit son budget en fonction des revenus générés par une hausse de 1,9 %.

« Notre prévision budgétaire était en fonction de la demande d'Hydro-Québec à la Régie de l'énergie. Le manque à gagner est d'environ 260 000 $ sur le budget 2016. Sur l'ensemble du budget municipal, on a de bonnes nouvelles, on en a des mauvaises. Pour les contribuables, c'est une bonne nouvelle pour les tarifs d'électricité, mais il y aura un impact négatif sur le budget. Il y a des années où il y a moins de coûts de déneigement, et parfois on a de moins bonnes nouvelles, et c'en est une », a indiqué le président du comité exécutif Serge Paquin en l'absence du maire Bernard Sévigny.

M. Paquin indique que les prévisions budgétaires ne sont pas toujours basées sur les demandes d'Hydro-Québec. « Nous faisons une évaluation et nous faisons une prévision budgétaire. Parfois c'est en dessous, parfois c'est au-dessus. »

Le président du comité exécutif ne s'attend pas à un impact catastrophique sur le budget. « Sur l'ensemble de nos postes budgétaires, bon an, mal an, on arrive avec des surplus de 5 M$ par rapport au budget voté par le conseil. Je ne pense pas que ça nous mette dans une position problématique. »

Le directeur d'Hydro-Sherbrooke, Christian Laprise, explique que la Ville suit généralement Hydro-Québec pour fixer la hausse de ses tarifs. « Normalement, nous suivons les mêmes tarifs qu'Hydro-Québec pour ne pas faire deux types de citoyens dans la région de Sherbrooke, parce qu'il y a des abonnés d'Hydro-Québec et d'Hydro-Sherbrooke dans le territoire. »

Des citoyens de Brompton, Deauville et Lennoxville sont des abonnés d'Hydro-Québec.

La greffière Isabelle Sauvé mentionne que la Ville n'est pas obligée d'imposer la même hausse qu'Hydro-Québec, mais elle ne peut pas imposer une hausse supérieure.

Hydro-Sherbrooke pourrait par ailleurs composer avec un déficit en lien avec les prévisions de consommation d'énergie de l'hiver dernier. « Notre budget n'était pas un budget pour une année comme l'an dernier. C'était pour une année plus normale, mais nous avons peut-être une année plus chaude. Nos relevés de compteurs sont deux mois plus tard, alors nous serons en mesure de savoir où nous nous positionnons à partir de là. Il y aura potentiellement un léger déficit là également, mais nous ne le saurons que lors des deux prochains mois », rapporte Christian Laprise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer