Tintin pleure: l'illustration d'un prof du Cégep devient virale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'illustration de Tintin qui verse une larme à la suite des attentats de Bruxelles réalisée par un professeur en graphisme du Cégep de Sherbrooke fait le tour du monde.

Sylvain Grand'Maison... - image 1.0

Agrandir

Sylvain Grand'Maison

Le personnage d'Hergé aux couleurs du drapeau de la Belgique illustrant la tristesse avec le mon-clic #JeSuisBelge a été publié sur Twitter par Sylvain Grand'Maison dans les heures qui ont suivi les tragiques événements du 22 mars dernier.

«Je suis présent sur les médias sociaux depuis assez longtemps pour ne pas être surpris que cette image puisse avoir un engouement. Cependant, ce n'était pas l'objectif. Je ne me suis pas posé de question et je me suis exprimé par cette illustration relativement aux sentiments que j'avais à la suite de cet attentat. J'ai eu cette idée, alors je l'ai réalisée. En moins de 10 à 15 minutes, j'avais fait cette illustration puis mise en ligne. Concevoir des illustration est en quelque sorte une seconde nature pour les graphistes», explique M. Grand'Maison.

«Tout s'est enchaîné à la suite de la première publication dans The Guardian.»


L'illustration a été retweetée plus de 300 fois, mais a surtout été reprise par de nombreux médias européens notamment en Italie. en Russie, en Finlande et surtout en Angleterre par The Guardian à Londres. De nombreuses personnalités en Europe, dont une députée de l'Union européenne et le porte-parole du premier ministre belge ont utilisé cette illustration. Les médias canadiens et américains dont NBC et Radio-Canada ont aussi parlé de l'illustration virale de Sylvain Grand'Maison.

«Tout s'est enchaîné à la suite de la première publication dans The Guardian. Plusieurs personnes ont utilisé cette illustration sur leur compte et l'ont partagée. Pourtant, je n'ai rien fait de particulier pour que l'image circule. Je n'ai pas ajouté de texte et je n'ai pas repris les mots-clics les plus populaires. Je voulais simplement exprimer ma tristesse», soutient Sylvain Grand'Maison.

L'enseignant a aussi profité de l'effervescence créée sur le Web par cette illustration pour l'utiliser à des fins pédagogiques auprès de ses étudiants en graphisme du Cégep de Sherbrooke.

«C'est certain que je me suis servi de cet exemple à des fins pédagogiques notamment en ce qui a trait au droit d'auteur par rapport à Tintin», mentionne Sylvain Grand'Maison.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer