Appel à l'aide pour garder la maison après la mort de leur mère

Après la mort de sa mère, Jolyanne Ouellette... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Après la mort de sa mère, Jolyanne Ouellette a lancé un cri du coeur dans une vidéo destinée aux producteurs de l'émission Le Banquier afin d'acquitter les factures de la maison. Elle a posté son témoignage sur YouTube et la réaction des internautes a été immédiate.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) La vie de Jolyanne et Jessy Ouellette a basculé le 17 février, lorsque leur mère, Julie, a succombé à un arrêt cardio-vasculaire, alors qu'elle était au travail, au bar Le Relais de Victoriaville. Elle n'avait que 41 ans et attendait un troisième enfant.

Mme Ouellette, c'était celle qui apportait le pain et le beurre sur la table de ses enfants, mais aussi celle qui payait les comptes, dont l'hypothèque. En plus de devoir composer avec le décès soudain de leur mère, les deux jeunes adultes sont aux prises avec de graves soucis financiers qui pourraient les obliger à quitter la maison qu'ils habitent depuis une quinzaine d'années.

« Je crois que maman avait un peu de misère à payer les factures, alors elle a enlevé l'assurance sur le prêt hypothécaire. Nous nous retrouvons avec une hypothèque de 80 000 $ à payer et nous ne travaillons pas », explique la femme de 19 ans.

Celle-ci se trouvait à un cours de karaté lorsqu'elle a appris la triste nouvelle. Victime d'un malaise, sa mère est allée s'asseoir quelques minutes dans une salle réservée aux employés. Lorsqu'une collègue est venue la voir, elle était sur le sol, inconsciente. Les médecins n'ont rien pu faire pour la ramener à la vie.

« Nous avons perdu le seul point d'ancrage que nous avions. On dirait que je ne comprends pas ce qui se passe. Je le vis, mais on dirait que ce n'est pas réel », ajoute-t-elle.

Un cri du coeur

Afin d'éviter que les deux jeunes adultes ne se retrouvent à la rue, leur grand-père, a réglé les principales factures depuis le décès de leur mère, mais ils savent qu'ils ne peuvent pas abuser de cette précieuse aide.

«J'aimerais aussi envoyer mon grand-père en voyage.»


C'est dans cette optique que Jolyanne a lancé un cri du coeur dans une vidéo destinée aux producteurs de l'émission Le Banquier qu'elle a posté sur YouTube. La réaction des internautes a été immédiate.

« Je l'avais mise là afin de l'acheminer au Banquier, mais quelqu'un est tombé dessus et l'a partagée. Le lendemain matin, j'avais 50 nouvelles demandes d'amitié sur Facebook et 30 nouveaux messages. On l'a même diffusée à Salut Bonjour. Je ne comprenais pas trop ce qui se passait », raconte-t-elle.

Informé de cette triste histoire, le directeur général de Gaudreau environnement, Johnny Izzi, a annoncé qu'il allait faire campagne afin d'amasser de l'argent pour aider Jolyanne et son petit frère à payer la maison. On s'attend évidemment à ce que Le Banquier s'intéresse à cette triste histoire.

Au-delà de l'hypothèque, la maison familiale des Ouellette a besoin d'un bon rajeunissement. L'entretien a été négligé depuis sa construction, il y a une quarantaine d'années. Jolyanne aimerait également faire les aménagements nécessaires pour créer une garderie.

« J'aimerais aussi envoyer mon grand-père en voyage. Il devait se rendre à l'extérieur du pays pour la première fois de sa vie, mais a dû annuler quand ma mère est morte », souhaite-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer