L'amour est dans le pré flouée par deux Sherbrookois

Alexandre P., producteur laitier de 33 ans de... (Photo fournie par V Télé)

Agrandir

Alexandre P., producteur laitier de 33 ans de Sherbrooke, a expliqué qu'en dépit des réticences de Julia, il voulait vivre l'expérience jusqu'au bout.

Photo fournie par V Télé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Complot, tricherie, malhonnêteté, règles bafouées. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les couteaux volaient bas, jeudi soir, à l'émission L'amour est dans le pré, présentée sur V Télé.

Au coeur de cette controverse qui a enflammé les médias sociaux du Québec se trouvent deux Sherbrookois : d'un côté Alexandre P. , producteur laitier de 33 ans, et de l'autre, Julia, une infirmière auxiliaire, âgée de 25 ans, tous deux accusés d'avoir enfreint les règles de l'émission destinée à permettre à des agriculteurs célibataires de trouver l'âme soeur.

Or, jeudi, les téléspectateurs ont appris qu'Alexandre et Julia ont bel et bien floué l'équipe de production en cachant la vraie nature de leur relation avant le début du tournage, qui s'est amorcé l'automne dernier.

« Au fond, moi et Alex, on a été malhonnêtes dès le début de l'aventure. On se connaissait déjà », a avoué Julia à la caméra, après avoir appris qu'Alexandre avait choisi de poursuivre l'aventure avec Liliane, une technicienne administrative, de Val-des-Monts, plutôt qu'avec elle. « Les trois mois avant l'aventure, on se voyait presque tous les jours. On se voyait avec les enfants, on faisait des activités. Tous nos moments libres, on les passait ensemble », a-t-elle ajouté.

L'animatrice de l'émission, Marie-Ève Janvier, a indiqué que l'équipe de production a appris pendant le tournage que Julia était entrée en contact avec Alexandre dès la diffusion de son portrait sur le site internet de l'émission. Le couple se serait fréquenté jusqu'au début du séjour à la ferme, mais sans jamais en parler à l'équipe de production.

La rupture a donné lieu à un règlement de comptes devant les caméras au cours duquel Julia a accusé Alexandre de l'avoir trahie en lui demandant de participer à l'émission, malgré le fait qu'ils se fréquentaient. Quelques heures avant la diffusion de l'émission, la jeune femme a d'ailleurs fait parvenir une mise en demeure au producteur de l'émission. Elle déplore la publicité faite sur son dos où il est question de « complot » et de « tricherie ».

Alexandre, de son côté, a rétorqué qu'en dépit des réticences de Julia, ses intentions ont toujours été de « vivre (son) expérience » jusqu'au bout.

Pour ce qui est de sa volte-face en faveur de Liliane, Alexandre P. l'a expliqué par le fait qu'il voit en Liliane « plus de potentiel pour former un couple ».

Invité à l'émission Salvail en direct jeudi en fin de soirée, Alexandre P. s'est soumis aux questions humoristiques d'Éric Salvail sur le « scandale » soulevé dans L'amour est dans le pré.

Lorsque l'animateur lui a demandé s'il avait reparlé à Julia depuis la controverse, le producteur laitier a indiqué lui avoir parlé, mais qu'une certaine tension existait toujours entre les deux.

« On ne parle sûrement pas d'une tension sexuelle, là? », lui a alors demandé Éric Salvail en riant.

Quant à savoir si lui et Liliane forment finalement un couple, le Sherbrookois n'a pas voulu répondre, invitant plutôt l'animateur et les téléspectateurs à regarder l'émission jusqu'à la fin. Ce qui a fait dire à Éric Salvail :

« Tu peux nous le dire, tu sais. Après tout, ça ne sera pas la première fois que tu ne respectes pas les règles... ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer