Les élus défavorables au déplacement du pôle commercial d'Ascot

Une requête pour déplacer le pôle commercial de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Une requête pour déplacer le pôle commercial de quartier du district d'Ascot reçoit un accueil tiède des élus municipaux et un avis défavorable de Commerce Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une requête pour déplacer le pôle commercial de quartier du district d'Ascot reçoit un accueil tiède des élus municipaux et un avis défavorable de Commerce Sherbrooke. La demande d'amendement au règlement de zonage a été présentée lundi au conseil municipal.

Le projet commercial vise des lots en bordure de la rue Belvédère Sud, de la rue College et du chemin Bel-Horizon. L'objectif est de créer une seule zone commerciale qui constituerait un pôle commercial de quartier pour des usages de biens de consommation, de produits de construction, de services professionnels et financiers, notamment. L'usage de restaurant et de dépanneur est aussi demandé, de même que celui d'épiceries de 3000 mètres carrés et de centres commerciaux de 10000 mètres carrés pouvant contenir une pharmacie et une quincaillerie.

Dans le sommaire décisionnel de la Ville de Sherbrooke, «le projet est en marge de secteurs à vocation résidentielle en zone d'expansion urbaine ou d'expansion urbaine à long terme qui ne seront pas développés avant près d'une dizaine d'années».

On y lit aussi que «le bassin de population dans l'aire de marché primaire du projet est moindre que les prétentions du requérant».

Le conseiller du secteur, Robert Pouliot, a enregistré sa dissidence même s'il a qualifié le projet de crédible. «Il est jumelé à un projet de développement résidentiel qui va de faible à moyenne densité où on prévoit construire 1700 unités de logement. Ça devient une masse critique qui permettra dans un premier temps de desservir le projet résidentiel. Cette masse ajoutée de logements contribuera à renforcer le nouveau projet commercial dans ce secteur», explique-t-il.

Difficultés

M. Pouliot convient que le secteur commercial a connu des difficultés dans Ascot récemment. «À plusieurs reprises au cours des 25 dernières années, il y a des promoteurs qui ont tenté de démarrer quelque chose de commercial pour des services de proximité à la place Belmont, à l'ancienne Brasserie La Romaine, à l'ancien dépanneur au coin de Sara et Belvédère. Ce que ça prend, c'est de la population autour pour donner la première clientèle à ces nouveaux commerces. Les citoyens n'ont pas suivi, parce que ça ne répondait probablement pas à leurs besoins. C'est une des raisons pour lesquelles ce projet qui est proposé devrait être une bougie d'allumage pour ce coin de la ville, même si on nous dit que ça pourrait ne pas endiguer une fuite commerciale vers des municipalités au sud.»

Le président de Commerce Sherbrooke, Louisda Brochu, a expliqué l'avis défavorable provenant de son organisme. «L'enjeu, c'est strictement de déplacer un pôle de quartier, et souvenez-vous que notre vision de développement commercial, qui a été adoptée à l'unanimité, était de faire un pôle de quartier au coin de Belvédère et de Thibault, au coeur de l'arrondissement.

« Dans une perspective de développement durable, ce pôle serait accessible de façon piétonne et cycliste. Dans ce secteur il y a une densité résidentielle considérable. La demande du promoteur est de déplacer le pôle de quartier près du carrefour giratoire et des autoroutes. C'est toujours la même dynamique : il y a une pression énorme pour développer autour des grands axes routiers. La recommandation de Commerce Sherbrooke est défavorable parce que nous croyons que c'est pour déstructurer le coeur de l'arrondissement. On fait beaucoup de démarches pour revitaliser le secteur. Il faut être patient. »

M. Brochu précise que le promoteur a été invité à se rasseoir avec Commerce Sherbrooke pour discuter de différents usages. « Nous ne disons pas non à tout commerce à cet endroit. » Jean-François Rouleau a aussi enregistré sa dissidence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer