Accident mortel : Réjean St-Cyr conduisait en état d'ébriété

Le coroner Yvon Garneau conclut que c'est la... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le coroner Yvon Garneau conclut que c'est la consommation abusive d'alcool qui a été le principal facteur de l'accident qui a provoqué la mort de Réjean St-Cyr, le 28 octobre, à Drummondville

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(SHERBROOKE) Le coroner Yvon Garneau conclut que c'est la consommation abusive d'alcool avant de prendre le volant qui a été le principal facteur de l'accident qui a provoqué la mort de Réjean St-Cyr, le 28 octobre, à l'angle de la rue Bibeau et du rang Saint-Anne à Drummondville (secteur Saint-Joachim-de-Courval).

Des analyses effectuées au Centre de toxicologie de l'Institut national de santé publique du Québec ont effectivement démontré que l'alcoolémie était supérieure à la limite légale. Quelques médicaments d'ordonnance ont été également décelés dans le sang de la victime, celui-ci prenant des antidépresseurs, mais ils étaient à des taux thérapeutiques.

«La veille de l'événement, des proches ont passé la journée avec M. St-Cyr. Rien ne laissait suspecter des mauvaises intentions de sa part. Cependant, certains de ses proches ont rapporté qu'il avait augmenté sa consommation d'alcool depuis environ deux mois», écrit le coroner dans son rapport.

L'importance de la ceinture de sécurité

Vers 15 h 15, le 28 octobre, Réjean St-Cyr circulait sur le chemin Sainte-Anne, en direction nord, lorsqu'il a dérapé dans une courbe et effectué des tonneaux avant de s'immobiliser sur le toit, dans le fossé. Puisqu'il ne portait pas sa ceinture de sécurité, M. St-Cyr a été éjecté. Les ambulanciers et les policiers ont tenté des manoeuvres de réanimation, mais, aux dires de ceux-ci, la victime était déjà décédée.

L'enquête démontre que l'homme de 73 ans circulait en direction de sa résidence lorsque l'accident est survenu. Il a quitté la route vers la droite, circulé sur l'accotement, pour ensuite heurter une petite butte en gazon. C'est ce qui a provoqué les tonneaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer