• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Québec assure que le rapport Charbonneau n'est pas «placé sur une tablette 

Québec assure que le rapport Charbonneau n'est pas «placé sur une tablette

France Charbonneau... (Archives La Presse)

Agrandir

France Charbonneau

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Québec

Une semaine après l'arrestation de l'ex-première ministre Nathalie Normandeau, quatre ministres du gouvernement ont rappelé, jeudi, que le rapport de la Commission Charbonneau n'a pas été «placé sur une tablette».

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a répété l'engagement de son gouvernement à mettre en oeuvre les 60 recommandations du rapport, déposé l'automne dernier.

Mme Vallée a affirmé qu'entre 10 et 15 recommandations sont actuellement en vigueur ou en voie de l'être.

Le président du Conseil du trésor, Sam Hamad, a déclaré que le gouvernement déposera prochainement un projet de loi pour mettre en place une autorité des marchés publics qui veillera à l'octroi des contrats gouvernementaux.

La ministre de responsable de la Réforme des institutions démocratiques, Rita de Santis, a affirmé qu'elle discutera avec les partis de l'opposition de la recommandation qui pourrait prolonger de deux ans le délai de prescription prévu dans la loi électorale, qui est actuellement de cinq ans.

La Coalition avenir Québec et Québec solidaire réclament notamment que ce délai couvre la totalité du mandat de la Commission Charbonneau, qui allait jusqu'à 1996.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer