Nouvelle carte électorale: plusieurs districts écartelés

Les districts du Centre-Sud, de la Croix-Lumineuse et de Lavigerie sont ceux... (Spectre Média Frédéric Côté)

Agrandir

Spectre Média Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les districts du Centre-Sud, de la Croix-Lumineuse et de Lavigerie sont ceux qui seront les plus écartelés par le redécoupage de la carte électorale municipale à Sherbrooke présenté lundi. Il était rendu nécessaire en raison de la réforme de la gouvernance, qui fait passer de 19 à 14 le nombre de districts électoraux.

Isabelle Sauvé... (Spectre Média Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Isabelle Sauvé

Spectre Média Frédéric Côté

Les districts du Centre-Sud, de la Croix-Lumineuse et de Lavigerie sont ceux qui seront les plus écartelés par le redécoupage de la carte électorale municipale à Sherbrooke présenté lundi. Il était rendu nécessaire en raison de la réforme de la gouvernance, qui fait passer de 19 à 14 le nombre de districts électoraux.

Les districts situés en périphérie de chaque arrondissement sont ceux qui subiront le moins de modifications alors que ceux qui en constituent le noyau changeront davantage de visage.

Concrètement, les arrondissements de Rock Forest-Saint-Élie-Deauville et de Brompton fusionneront. Idem pour les arrondissements de Jacques-Cartier et du Mont-Bellevue. Les limites de l'arrondissement de Fleurimont demeurent inchangées, même s'il comptera un district de moins. L'arrondissement de Lennoxville est le seul qui ne subira aucun changement.

« Depuis toujours, sauf lors de la fusion municipale, les cartes électorales sont préparées par le greffe. Nous avons commencé le travail en décembre et nous avons fait des ajustements depuis. Le travail a été présenté aux élus le 8 février pour leur laisser le temps de nous revenir avec leurs questions ou leurs commentaires », explique la greffière Isabelle Sauvé, également directrice du service des affaires juridiques à la Ville de Sherbrooke.

Pour le moment, les nouveaux arrondissements et les nouveaux districts sont numérotés. Il appartiendra au conseil municipal de leur trouver un nom, avant ou après l'élection de 2017.

L'arrondissement 1 comptera quatre districts, dont Brompton, où les limites sont immuables. Les secteurs de Deauville et de Saint-Élie s'étendront un peu plus qu'à l'heure actuelle, alors que la portion la plus développée de Rock Forest, qui compte actuellement les districts de Rock Forest et des Châteaux-d'Eau, jusqu'à la rue du Haut-Bois, fusionnera. « Probablement que la limite du secteur de Saint-Élie sera déterminée par le boulevard René-Lévesque en 2021, explique Isabelle Sauvé. Nécessairement, les districts centraux sont plus touchés puisque nous partons des limites extérieures vers l'intérieur. » 

L'arrondissement 2, l'actuel Fleurimont, passe de cinq à quatre districts. Le Pin-Solitaire reste presque inchangé, alors que le développement prévu dans Desranleau et Quatre-Saisons fait bouger un peu leurs frontières. Le district de Lavigerie est absorbé à moitié dans Marie-Rivier et dans Desranleau.

L'arrondissement 4, soit la fusion entre Mont-Bellevue et Jacques-Cartier, voit chuter le nombre de conseillers de huit à cinq. Le district de la Croix-Lumineuse, divisé en trois, sera en grande partie absorbé par son voisin, le district de l'Université. Le district d'Ascot s'étend un peu plus vers le centre-ville.

« Le centre-ville commercial rejoint le domaine Howard pour regrouper le vieux Sherbrooke développé. Nous avons essayé de respecter le noyau central commercial en y incluant le tour du lac des Nations. Le centre-ville commercial compte toujours moins d'électeurs parce que le secteur commercial demande plus de travail au conseiller en place », explique Isabelle Sauvé. 

Une partie du district de Montcalm sera annexée au district du Carrefour, alors que l'autre partie sera fusionnée à celui de Beckett.

L'objectif du travail effectué est d'assurer la plus grande homogénéité socioéconomique pour l'ensemble du territoire. « Les districts ne peuvent pas sortir des limites des arrondissements telles qu'elles sont fixées par le décret du gouvernement du Québec. Il faut aussi tenir compte des limites du district de Brompton, qui sont fixées par la loi. On porte une attention aux barrières physiques, comme les cours d'eau et les montagnes, aux unités de voisinage, à la superficie et à la distance. »

 

500 citoyens

Les tendances démographiques d'ici 2027, donc les projections de croissance de la population en fonction des développements résidentiels projetés, ont aussi influencé le découpage. Ces données sont toutefois faussées par les statuts particuliers de l'arrondissement de Lennoxville et du district de Brompton, moins populeux.

Un avis public sera diffusé dans La Tribune invitant les citoyens opposés aux nouvelles limites des districts à communiquer leur opposition par écrit à la greffière avant le 11 avril. Si 500 citoyens ou plus se manifestent par écrit, une assemblée publique sera organisée pour permettre aux élus d'entendre les doléances des citoyens. « Les oppositions doivent être en lien avec les critères de la loi », rappelle Isabelle Sauvé. 

Entretemps, une séance d'information est organisée le mardi 29 mars à 19 h à la salle du conseil municipal.

Le découpage doit être adopté par le conseil avant le 1er juin, donc au plus tard à la séance du 16 mai. Si le projet de règlement ne satisfait toujours pas les citoyens, ils pourront faire part de leur mécontentement auprès de la Commission de représentation électorale, qui pourrait aussi tenir une assemblée publique si elle reçoit un avis écrit de 500 citoyens ou plus.

Des cartes interactives seront publiées sur le site de la ville de Sherbrooke, au sherbrooke.ca/cartes, dès mardi matin. Il sera possible d'y voir la carte électorale de 2013 et de la comparer à celle de 2017. S'y trouveront aussi les données sur la population de chaque district et sur les développements qui y sont projetés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer