Nathan Chouinard réalise son rêve

Le meilleur conseil que Nathan Chouinard a reçu... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le meilleur conseil que Nathan Chouinard a reçu de son nouvel ami Carey Price est de s'amuser sur la glace et d'avoir du plaisir à jouer au hockey.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(BROSSARD) Nathan n'a pas beaucoup dormi, dans la nuit de jeudi à vendredi. Pratiquement pas, en fait. Il était trop nerveux.

En compagnie de ses parents Adam et Janie, et de ses deux frères, il a pris la route très tôt vendredi à destination de Montréal, plus précisément à Brossard, au centre d'entraînement du Canadien de Montréal.

Dans une des chambres adjacentes à la glace où s'entraînent les joueurs du Canadien de Montréal, et sous la supervision de son papa, le jeune garçon de 7 ans a patiemment revêtu son uniforme de gardien de but et le chandail de son équipe, Hockey Experts 2, catégorie novice B.

Habillé des pieds à la tête, bâton à la main, debout dans la chambre, il a attendu. Patiemment. Puis, vers 9 h 30, l'entraîneur des gardiens du but du Canadien de Montréal, le Sherbrookois Stéphane Waite, est venu le chercher pour un entraînement bien spécial.

Waite n'était pas seul. Derrière lui, un grand joueur l'accompagnait, lui aussi habillé des pieds à la tête en gardien de but.

Carey Price l'a salué, et a donné un petit coup de bâton sur les jambières de Nathan. Price recommence graduellement sa mise en forme, lui qui récupère d'une blessure qui l'a, jusqu'ici, forcé à manquer plusieurs mois de hockey.

Les deux hommes masqués se sont regardés quelques instants, avant que le plus grand des deux ne s'agenouille près de lui, pour les photos d'usage, pour la famille.

Ensuite, Nathan Chouinard a suivi son idole Carey Price sur la glace, où il s'est entraîné comme s'il était un gardien de but de la LNH, sous la supervision de Waite.

Ce qu'on ne voyait pas, ce sont les mains et les pieds de Nathan. Ce dernier souffre d'ectrodactylie, une maladie génétique très rare qui se signale par des malformations aux mains et aux pieds. Certains appellent aussi cette maladie « la pince de crabe », puisqu'elle présente l'absence de doigts de la main ou de doigts de pied.

Malgré ces fortes restrictions, Nathan Chouinard complète sa première saison complète au hockey mineur. Son équipe est d'ailleurs toujours en séries éliminatoires et, advenant une victoire cette fin de semaine contre Magog, jouera en demi-finale de sa catégorie.

En réaction à un reportage

C'est un reportage réalisé par Radio-Canada Estrie, il y a quelques mois, qui a déclenché cette rencontre. Le reportage fut par la suite relayé par Hockey Sherbrooke au Sherbrookois Stéphane Waite.

« C'est Jean-Guy Rancourt de Hockey Sherbrooke qui m'a fait parvenir le reportage, en me demandant si c'était possible d'arranger une rencontre avec Carey. Je l'ai fait venir dans mon bureau en lui disant que j'avais quelque chose de spécial à lui montrer. Lui, il croyait qu'on ferait du vidéo, comme d'habitude, mais c'était le vidéo de Nathan. Nous étions tous les deux très impressionnés. Carey a dit oui tout de suite à une rencontre, et à une quinzaine de minutes sur la glace avec lui », a expliqué Waite.

Sur la glace, Nathan et son nouvel ami Carey se sont relayés devant le filet et fait tous les deux les exercices proposés par Stéphane Waite.

Un peu plus tard dans la pratique, Nathan a reçu la visite du défenseur vedette P.K. Subban, qui s'entraînait en solitaire à l'autre bout de la patinoire.

Celui qui est présentement sur la liste des blessés a pris quelques lancers sur Nathan et a tenté de le déjouer. Sans succès.

« On a toujours voulu que Nathan ait les mêmes chances que les autres, et quand il veut faire quelque chose, on trouve les moyens pour lui arranger ça. Mon conjoint lui a modifié un peu sa mitaine et son bloqueur et on a eu un coup de main du Centre de réadaptation Marie Enfant de Sainte-Justine, ils sont habitués », a indiqué sa mère, Janie Simard.

« Il a une super saison jusqu'à présent, il est content! En plus des activités avec son équipe, il participe à un camp de gardiens avec Alec Carrier (Cantonniers de Magog et Saguenéens de Chicoutimi, NDLR) et aussi avec l'équipe de son grand frère Loïc. Tous les joueurs de son équipe l'adorent, ils lui disent que c'est le meilleur gardien. C'est fantastique pour son estime. »

« Nathan souffre de la forme sévère, il faut tout faire modifier son équipement, il porte des patins trois fois plus grand que sa forme de pied pour pouvoir entrer en largeur. On les fait aussi modifier de l'intérieur. Il est habitué à patiner comme ça depuis qu'il est jeune. »

« Nathan était un peu nerveux. Il s'attendait à recevoir des lancers de tous les joueurs du Canadien. Il a été soulagé lorsqu'on lui a dit qu'il serait seul avec Carey sur la glace! », a rigolé son père.

« On lui a pas annoncé tout de suite, on ne voulait pas créer de faux espoirs. Price a été blessé, c'était au départ prévu en janvier. »

« Il utilise beaucoup son bloqueur lors des matchs et pour sa mitaine, même s'il ne peut la fermer, il utilise la gravité, le poids de la rondelle, pour la contrôler. Il se débrouille très bien », a précisé Adam, qui est l'entraîneur de son garçon chez les novices.

De retour dans le vestiaire, Nathan s'est déshabillé, tranquillement, regardant les cadeaux que Carey Price avait laissés pour lui, dont un beau gilet avec son autographe.

« Tu sais, mes amis à l'école ne me croyaient pas, quand je leur disais que j'allais rencontrer Carey Price », a dit le jeune garçon, à travers un sourire.

« Stéphane (Waite) m'a dit de toujours regarder la rondelle et quand je l'avais, de la garder près de moi. Tu sais, il y a deux gardiens que j'aime, Ben Bishop et Carey Price, mais Carey Price c'est le meilleur. Aussi, Subban est venu lancer sur moi! Il ne m'a pas déjoué, il a lancé à côté du but! »

« Déjà, sa technique de base est très bonne, je n'ai pas eu grand-chose à lui montrer », a dit Stéphane Waite à travers un sourire.

« On a beaucoup d'admiration pour lui, pour sa détermination, ça serait facile de trouver des excuses. Tu vas faire quelque chose de bien, dans la vie, j'en suis certain. »

Le meilleur conseil que Nathan a reçu de Carey Price? S'amuser. Tout simplement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer