25 logements à accessibilité universelle à l'ancienne Jack Spratt

Un édifice de trois étages comptant 25 logements... (123RF)

Agrandir

Un édifice de trois étages comptant 25 logements à accessibilité universelle pour des personnes à mobilité réduite ou présentant des troubles moteurs pourrait voir le jour en 2017 sur le site de l'ancienne usine Jack Spratt de la rue Galt Ouest.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un édifice de trois étages comptant 25 logements à accessibilité universelle pour des personnes à mobilité réduite ou présentant des troubles moteurs pourrait voir le jour en 2017 sur le site de l'ancienne usine Jack Spratt, au 977 rue Galt Ouest. Le projet Handi-Ressources, évalué à environ 3 M$, reçoit une participation financière de la Ville de Sherbrooke à hauteur de 455040 $.

Le projet Handi-Ressources, piloté par l'organisme Handi Apte et financé dans le cadre du programme AccèsLogis, serait construit sur un stationnement souterrain déjà adjacent aux Habitations la Factrie. «Ce sont 25 appartements adaptés avec un service de cafétéria et des préposés 24 heures sur 24», explique Josée Fontaine, directrice générale d'Handi Apte.

En plus des appartements adaptés, le nouvel édifice, qui pourrait être le premier du genre à Sherbrooke, comptera les bureaux d'Handi Apte. L'organisme se défend bien de créer un ghetto en regroupant les services sous un même toit. «Là où nous serons situés, nous serons près du centre-ville et du lac des Nations. Ce sera facile d'aller à la place Belvédère également. Les locataires pourront facilement s'intégrer à la communauté et être des citoyens actifs.»

Concrètement, Handi-Ressources proposera 23 appartements de trois pièces et demie et deux appartements de quatre pièces et demi. Les comptoirs de cuisine et de salle de bain seront adaptés, la salle de bain sera juxtaposée à la chambre avec un levier sur rail, l'ascenseur sera spacieux et tous les appartements seront munis d'une porte-fenêtre. Les services offerts comprendront le lever et le coucher, l'hygiène, la lessive, l'entretien ménager, l'aide à la correspondance et les loisirs.

«Tous les appartements seront adaptés pour des personnes en fauteuil roulant ou en quadriporteur pour qu'elles puissent circuler sans contrainte physique. Nous pourrions adapter de façon particulière pour une personne ayant des besoins plus spécifiques», mentionne Mme Fontaine.

Les locataires potentiels incluent les personnes handicapées physiques ou les personnes vivant avec un autisme léger, un trouble envahissant du développement ou de la dyspraxie. «Nous sommes à déterminer les critères de sélection, mais nous donnerons la priorité à ceux pour qui l'appartement cadrera dans un projet de vie. Jusqu'à maintenant, la réponse est bonne. Nous avons reçu 82 demandes.»

Il reste encore quelques étapes à franchir avant la confirmation de la réalisation du projet, mais Josée Fontaine espère accueillir les premiers locataires à l'été 2017. Si tout se passe bien, elle n'est pas fermée à répéter l'expérience.

Handi Apte célèbre son 35eanniversaire cette année et a pour mission le maintien à domicile des personnes handicapées physiques. L'organisme vient en aide à environ 300 personnes, compte environ 80 bénévoles et 80 préposés pour les services à domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer