Un budget « de la continuité », dit le milieu communautaire

Une dizaine de représentants du milieu syndical et... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Une dizaine de représentants du milieu syndical et communautaire se sont réunis à la salle du Tremplin, rue Wellington Sud, pour écouter le discours du budget présenté par le ministre Carlos Leitao.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Malgré des « réinvestissements » de 3 p. cent en santé et en éducation, le budget Leitao ne contient aucune mesure répondant aux revendications des milieux sociaux et communautaires de l'Estrie. Loin de rompre avec l'austérité, ce budget s'inscrit plutôt dans « la continuité », estiment leurs porte-parole qui étaient réunis à la salle du Tremplin, rue Wellington Sud, pour écouter le discours du budget.

La coordonnatrice de Solidarité Populaire Estrie, Mylène Boisvert, a une fois de plus déploré « l'obsession du déficit zéro » afin de réduire la dette alors que plusieurs économistes affirment que cette approche comporte des risques indéniables sur le plan social et humain.

« On sait très bien que, dans les faits, la dette est gonflée. La dette brute, c'est un gros chiffre, mais ça inclut la dette fédérale, alors que la dette nette, si on regarde au niveau mondial, situe le Québec parmi les pays qui ont une dette raisonnable », affirme Mme Boisvert.

Selon elle, le gouvernement a beau jeu d'annoncer des réinvestissements de plusieurs centaines de millions après en avoir sabré des milliards au cours des deux dernières années.

« Quand on dit que, depuis 2014, c'est 4 milliards de dollars de coupures que les Québécois ont dû subir. Et on ne parle pas des hausses de tarifs. Trois p. cent en santé et en éducation, c'est ce qui permet uniquement de faire fonctionner les réseaux. Ce n'est donc pas un réinvestissement réel. »

En matière de logements sociaux, l'annonce de la création de 1500 nouvelles unités à l'échelle du Québec est nettement insuffisante, a rappelé Alain Roy, de l'Association des locataires de l'Estrie, alors que la seule région de Sherbrooke en réclame plus de 300 par année. Pour ce qui est du supplément au loyer annoncé dans le budget, celui-ci ne fera qu'accentuer « la privatisation » des logements sociaux, a souligné M. Roy.

« Le logement social répond à un besoin, celui des personnes qui ont des problématiques particulières, dit-il. Ces personnes n'ont pas seulement besoin d'un logement; elles ont besoin d'un milieu de vie qui correspond à leurs besoins. Aller en logement privé, même avec une subvention, ce n'est pas un milieu de vie », déplore M. Roy.

La privatisation fait aussi clairement partie des objectifs du gouvernement Couillard en ce qui concerne les services à la petite enfance, a fait remarquer Stéphanie Vachon, du Syndicat des travailleuses et travailleurs des CPE de l'Estrie.

« Ce qui est flagrant, c'est qu'on assiste à une privatisation tranquille des services de garde publics et à un investissement majeur vers le privé, dit-elle. On envoie les parents vers le privé, en leur disant que ça va vous coûter moins cher dans le privé. On augmente la création de places dans le privé et on diminue les places dans les CPE. Le tableau est clairement défini. »

En annonçant une bonification de la prime de retour au travail, notamment pour les assistés sociaux, le ministre Leitao reconnaît implicitement qu'il doit revoir sa position à l'égard du salaire minimum, a réagi Manon Brunelle, d'Illusion Emploi.

« À partir du moment où tu dis : 'je t'accorde un supplément pour travailler', c'est que le travailleur ne gagne pas assez. Et de plus, comme ce supplément-là n'est jamais comptabilisé, ni à la Régie des rentes, ni à l'assurance-emploi, ce n'est pas véritablement un gain. C'est un sparadrap sur un bobo qui est une insuffisance de revenus. Ça fait longtemps qu'on dit au gouvernement qu'à chaque fois qu'il adopte une telle mesure, c'est un coup d'épée dans l'eau, parce que ça ne soulage rien à long terme. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer