Des traces et des souvenances qui auront marqué l'histoire

La présidente et éditrice de La Tribune, Mme... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

La présidente et éditrice de La Tribune, Mme Louise Boisvert, et le président de la Société d'histoire de Sherbrooke,M. Jean Therriault, ont souligné la belle contribution dans la communauté de l'organisme Les Productions Traces et Souvenances en présentant le Prix La Tribune de la Société d'histoire de Sherbrooke à Mme Lysanne Gallant.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Ce sont quelques dizaines de milliers de personnes qui au fil des ans, des traces et des souvenances, ont découvert Sherbrooke, son patrimoine et sa culture en compagnie de Mary O'Malley et ses comparses d'un autre siècle. Des touristes surtout? Peut-être. Mais aussi des milliers de Sherbrookois qui profitent de la présence de la famille et des amis pour monter à bord de l'autobus et se replonger dans le passé.

«On a vu des gens venir et revenir faire un circuit plusieurs fois tellement ils aimaient ça. Un peu comme quand on va voir Broue, on demande au début du circuit qui l'a déjà fait et combien de fois. C'est surprenant de voir que certains en sont à leur cinquième ou huitième visite, mais c'est aussi très touchant. C'est dire qu'il y a l'aspect historique et patrimonial, mais aussi l'aspect théâtral et l'interaction entre les comédiens et le public», racontent avec belle fierté Anne Dansereau et Lysanne Gallant, les deux femmes de théâtre derrière Traces et souvenances et ses nombreux circuits touristiques sherbrookois.

Au gré de l'hommage que leur rendait hier la Société d'histoire de Sherbrooke en leur remettant le Prix La Tribune, c'est en fait une quinzaine de comédiens et de collaborateurs dont on soulignait aussi la contribution à la diffusion du patrimoine et de l'histoire depuis plus d'une vingtaine d'années.

C'est en effet en 1994 que Lynda Généreux, de Tourisme Sherbrooke, fait appel aux comédiens de l'Aire de jeu afin de dynamiser les tours de ville déjà existants. Dès lors, Jacques Jalbert se tourne pour l'écriture de ces tableaux vers la journaliste et femme de théâtre Anne Dansereau, qui a déjà travaillé sur Les pays du Québec, une série sur les régions à Radio-Québec.

«Jean-Pierre Kesteman m'avait donné un cours d'histoire incroyable sur la région, je buvais littéralement ses paroles», se rappelle celle qui a grandi sur London, dans le Vieux-Nord, où elle s'était déjà imprégnée de la dualité linguistique et traditionnelle sherbrookoise.

C'est donc Anne Dansereau qui crée alors ce personnage de Mary O'Malley, la bonne d'Alexander Galt, mais aussi les Andrew Paton, Gilbert Wyatt, Jean-Baptiste Nolin, Géraldine Mollins, Grace Thompson et d'autres encore qui viendront animer non seulement le circuit Traces et Souvenances qui prend sa place permanente en 1997, mais aussi le Chemin des fresques initié en 2006, la Petite Épopée de Mary O'Malley (2010) et le Tour des Deux églises (2011).

«La création du personnage de Mary O'Malley était une idée brillante, car elle nous permettait d'aborder par ce personnage fictif le monde des anglophones, des francophones, les différentes classes sociales aussi», applaudit encore aujourd'hui Lysanne Gallant, qui a fondé en 1997 Les Productions Traces et Souvenances permettant d'encadrer l'offre bonifiée.

«Le défi d'intégrer tourisme, patrimoine, culture et histoire est devenu une force au fil du temps. Les personnages sont ancrés dans leur milieu, dans la ville que les gens ne voient plus jamais de la même manière», note Lysanne Gallant, qui donnera vie au fil des ans à une large partie des personnages des circuits patrimoniaux, dont Géraldine Mollins, cette femme de colon qui aura fait pleurer plus d'un spectateur en leur partageant ses péripéties et ses misères.

Et c'est par ailleurs une Lysanne Gallant reconnaissante qui a accepté le Prix La Tribune de la Société d'histoire en saluant les initiateurs de l'aventure Lynda Généreux et Jacques Jalbert, mais aussi «ma complice et amie, Anne Dansereau, la formidable équipe talentueuse, tout-terrain et généreuse de comédiens et de comédiennes avec qui le plaisir de jouer est chaque fois renouvelé, les partenaires de la première heure qui d'année en année nous ont soutenus, ont cru en notre travail de vulgarisateurs et de transmetteurs de notre histoire, et je pense ici à monsieur Jean Perreault, à l'équipe de Tourisme Sherbrooke sous la direction d'Alain Deschâtelets, à Louise Gauvin et son équipe du Bureau d'information touristique, aux gens des médias qui ont généreusement communiqué notre existence. Puis enfin, à tous ceux et celles qui en chemin se sont greffé à l'aventure Traces et Souvenances. C'est grâce à tout ce beau monde qu'on est encore là!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer