La noyade de Réal Fréchette crée une onde de choc à Nez rouge

La mort tragique de Réal Fréchette, dimanche dans les eaux du lac Magog, a été... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La mort tragique de Réal Fréchette, dimanche dans les eaux du lac Magog, a été reçue comme une onde de choc chez les gens de l'organisation de l'Opération Nez rouge à Sherbrooke.

Réal Fréchette... (Photo fournie par Nez rouge) - image 1.0

Agrandir

Réal Fréchette

Photo fournie par Nez rouge

M. Fréchette y était bénévole depuis 21 ans, mentionne Stéphanie Hoarau, coordonnatrice de l'organisation du retour à la maison en sécurité pour les personnes ayant pris de l'alcool durant le temps des Fêtes.

«Réal était répartiteur pour l'opération Nez rouge. C'est un rôle très important dans l'organisation. C'est lui qui relayait les demandes de transport aux équipes sur le terrain», explique-t-elle avec émotion. «Il était excellent. Il avait une bonne connaissance du territoire.»

«En janvier dernier, nous avons honoré les bénévoles qui sont avec nous depuis plus de 20 ans, Réal Fréchette était des gens honorés à cette occasion.»

Rappelons que M. Fréchette, 52 ans, et son frère Denis, 59 ans, deux Sherbrookois, sont décédés après avoir sombré dans le lac Magog, dimanche. Leur décès a été constaté malgré les efforts des ambulanciers qui pratiquaient les manoeuvres de réanimation cardiaque depuis leur sortie de l'eau.

Lors d'une soirée hommage, on avait honoré des... (Photo fournie par Nez rouge) - image 2.0

Agrandir

Lors d'une soirée hommage, on avait honoré des bénévoles de plus de 20 ans chez Nez rouge, dont Réal Fréchette. Sur la photo (de g. à d.): François Lemieux, coordonnateur régional de 2002 à 2010, Guy Vaillancourt, Ginette Alarie, Réal Fréchette, Rita Jacques, et Stéphanie Hoarau, coordonnatrice régionale actuelle.

Photo fournie par Nez rouge

Un pilier 

L'absence de ce pilier de Nez rouge sera lourdement marquée lors des prochaines campagnes, ajoute-t-on. «Il devait être de retour lors de la prochaine campagne et pour de nombreuses années!», ajoute Mme Hoarau.

«Il faisait partie du noyau de bénévoles d'environ 25 personnes qui s'occupent de l'organisation de l'opération.»

Stéphanie Hoarau ajoute que son équipe offre ses sincères condoléances à la famille de Réal Fréchette. Les proches ont aussi contribué indirectement au travail bénévole de l'ancien répartiteur de Nez rouge à Sherbrooke, fait-elle remarquer.

«Réal était très présent avec nous durant les Fêtes. Sa famille avait bien compris quoi représentait Nez rouge pour notre ami Réal.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer