Le karaoké Chantons la vie amasse 7500$ pour JEVI

Steve Vermette n'écarte pas la possibilité de faire... (Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

Steve Vermette n'écarte pas la possibilité de faire du karaoké Chantons la vie au profit de JEVI un événement annuel.

Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ismaël Toulouse
La Tribune

(Sherbrooke) Quelques fausses notes et beaucoup d'éclats de rire ont ponctué la deuxième édition du karaoké Chantons la vie au profit de JEVI-Centre de prévention du suicide qui se tenait vendredi dernier.

Plusieurs artisans de tous les médias de la région se sont réunis à la Maison des jeunes de Rock Forest pour offrir des prestations chantées. L'évènement aura permis d'amasser un peu plus de 7500 $.

L'initiative est l'oeuvre de Steve Vermette, ancien journaliste sportif à Radio-Canada, qui organise l'évènement pour commémorer la mémoire de son ami Pierre Gobeil qui s'est enlevé la vie il y a 10 ans.

« C'était une super belle soirée, on a chanté et célébrer la vie en mémoire de mon ami oui, mais aussi en mémoire de tous ceux et celles qui mettent fin à leur jour. C'est aussi un moyen d'apporter du soutien à leurs proches qui doivent vivre la souffrance d'un départ non souhaité d'un être cher », indique Steve Vermette.

Malgré les efforts de sensibilisation, les statistiques demeurent alarmantes en région.

« Il y a encore plus d'un suicide par jour en Estrie. Huit fois sur dix, ce sont des hommes. On dit souvent que c'est parce que les hommes n'osent pas demander de l'aide et c'est pour cela qu'il faut briser ce tabou. Il faut arrêter de penser qu'on peut s'en sortir seul. La maladie mentale ça peut se guérir, c'est important d'oser demander de l'aide », mentionne M. Vermette.

Il ne cache pas sa fierté et son appréciation envers ses collègues qui ont répondu massivement à son invitation. Plus de 200 personnes se sont entassées dans la Maison des jeunes pour l'occasion.

« Je suis fier de mes collègues des médias, ils ont montré qu'ils sont des gens de coeur. Oui ce ne sont pas tous des Céline Dion ou des Éric Lapointe, mais on a eu droit à de sacrées belles prestations. On a louangé mon initiative, mais je tiens à préciser que je n'y serais jamais arrivé sans eux. Les barrières sont tombées. On a montré que quand on se réunit tous ensemble, on incarne le 4e pouvoir des médias et on peut livrer un message beaucoup plus puissant. »

L'édition de 2011 avait permis d'amasser 11 000 $. Steve Vermette n'écarte pas la possibilité de faire de l'évènement un rendez-vous annuel si la participation du public et des médias y est. Les gens qui souhaitent encore donner peuvent le faire par l'entremise du site internet de JEVI.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer