L'Accueil Poirier serait converti en église

Une demande de changement de zonage a été... (Spectre média, Jessica Garneau)

Agrandir

Une demande de changement de zonage a été déposée par l'Église Souffle de vie, qui souhaite s'implanter dans le bâtiment qui a déjà abrité l'Accueil Poirier, coin Saint-Louis et Galt, pour mener ses activités.

Spectre média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le bâtiment ayant abrité l'Accueil Poirier, au 400 de la rue Galt Ouest, au coin de la rue Saint-Louis, pourrait bientôt être converti en église. Une demande de changement de zonage a été déposée à cet effet par l'Église Souffle de vie, qui souhaite s'y implanter pour mener ses activités. Les deux étages et le sous-sol seraient occupés pour l'aménagement d'une salle d'assemblée, des classes de culte, une salle polyvalente et une friperie.

Pour le moment, l'habitation et le commerce sont permis dans les anciens locaux de l'Accueil Poirier, mais pas les usages associés au culte et aux activités communautaires. Une demande de changement de zonage est donc nécessaire pour permettre les usages d'édifices publics et de centres et bureaux d'organismes communautaires. L'usage d'édifices publics comprend entre autres les centres d'accueil, de réadaptation et d'hébergement sous l'égide d'un corps public. Selon le sommaire décisionnel présenté au conseil municipal lundi dernier, « il conviendrait de prohiber » ces usages en raison de leur autorisation dans de nombreuses zones du centre-ville.

La demande reçoit toutefois une recommandation positive parce que « le projet permet de maintenir la présence d'un organisme d'assistance communautaire dans un secteur où l'on retrouve une population fragilisée ». On note entre autres qu'en 2010, les ménages du secteur avaient un revenu médian variant entre 14 763 $ et 30 899 $, alors qu'il était de 44 551 $ pour l'ensemble des ménages sherbrookois.

Il est aussi signalé que le projet « permet la réutilisation d'un bâtiment à vocation communautaire plutôt que d'impliquer la transformation d'un bâtiment résidentiel comme cela a été le cas à quelques reprises dans le passé ».

Une consultation publique sur ce projet aura lieu le 22 mars à 18 h 30 au bureau de l'arrondissement du Mont-Bellevue.

Du changement pour le Partage Saint-François

Quant à lui, le service d'hébergement temporaire pour personnes itinérantes de l'Accueil Poirier sera transféré à la maison Wilfrid-Grégoire, un peu plus à l'est, dans les prochains mois. Il s'agit d'une étape importante dans un projet de restructuration qui a débuté il y a plus de trois ans pour l'organisme de Partage Saint-François.

Le directeur général Sébastien Laberge ne s'en cache pas, le manque de financement a principalement motivé ce remaniement structurel. Malgré tous les changements, il assure que l'aide offerte demeurera identique.

« Notre formule, qui est reconnue, ne changera pas. On ne fait que se déplacer de quelques coins de rue. Nous allons avoir la même équipe, la même intervention. Nous allons même offrir six lits supplémentaires », dit-il.

En vendant l'édifice de la rue Galt Ouest et en concentrant les services offerts dans deux établissements plutôt que trois, l'organisme bénéficie de plus de latitude financière pour accomplir sa mission principale. Processus nécessaire pour absorber des baisses de revenus dans la vente d'articles usagers entre autres.

« Le déménagement va nous permettre aussi d'augmenter les profits du comptoir familial. Nous serons sur une rue plus commerciale avec un accès plus facile à du stationnement. Les locaux seront mis à neufs, la mise en marché plus accessible. Nous allons avoir un entrepôt pour mieux gérer l'inventaire. Il sera beaucoup plus facile de trouver un article », explique M. Laberge.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer