Un Sherbrookois au premier Grand prix de drones à Dubaï

En plus du navigateur Rida Hessani et du... (Photo fournie)

Agrandir

En plus du navigateur Rida Hessani et du technicien Patrice Mainville, le Sherbrookois Jérôme Demers disait pouvoir compter «sur le meilleur pilote au Canada» avec Gabriel Kocher pour participer au premier Grand prix de drones, à Dubaï, aux Émirats arabes unis.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La popularité des drones est passée à un autre niveau en 2015 et un Sherbrookois est actuellement à Dubaï, aux Émirats arabes unis, pour s'assurer que celle-ci vole encore plus haut en 2016.

Jérôme Demers est le capitaine de l'équipe MOKA, formée de quatre Canadiens qui participaient aux qualifications du premier Grand prix de drones, une course qui opposera les 32 meilleurs pilotes au monde dans une piste aérienne à obstacles « marquant la naissance officielle de ce sport du futur », selon la prétention des organisateurs sur leur site internet. Plus d'un million de dollars sont prévus en bourses et l'équipe gagnante remportera un total de 250 000 $.

« Il y a beaucoup de buzz dans notre communauté de pilote de drone, explique le Sherbrookois de 31 ans. C'est une course de vitesse dans un magnifique parcours qu'ils ont conçu juste pour l'événement. Du jamais vu! »

Pour obtenir leur invitation, l'équipe MOKA devait envoyer une vidéo démontrant les qualités de leur drone en lien avec des commandes précises et effectuées à grande vitesse, telles que des virages à 90 et 180 degrés, une descente de 10 mètres ou le passage à travers des « portes » restreintes.

« Seulement 32 ont été invités avec billets et hôtel payés. Dans ces équipes se trouve vraiment la crème de la crème des pilotes », indique celui qui se passionne pour la robotique depuis l'enfance.

Le niveau de confiance de l'équipe semblait particulièrement élevé dimanche, au moment d'embarquer dans l'avion. En plus du technicien Patrice Mainville et du navigateur Rida Hessani, Jérôme Demers disait pouvoir compter « sur le meilleur pilote au Canada » avec Gabriel Kocher.

« C'est le meilleur pilote du Canada. Il se classe régulièrement en première place dans les compétitions locales et celles de la région de Toronto. Il s'est classé premier l'automne passé et a été invité aux États-Unis où il s'est classé dans le top-3. »

Malheureusement, après trois jours de compétition, une approche trop conservatrice les aura empêchés de se qualifier pour l'événement principal, qui se tiendra vendredi et samedi au Skydive de Dubaï. Le Britannique Luke Bannister, âgé de 15 ans seulement, domine présentement le classement. Lors des qualifications, il a notamment effectué le tour le plus rapide, en effectuant le parcours en 17 secondes seulement. (Voir vidéo ci-bas)

« On ne voulait pas « crasher ». Nous avons volé et avons terminé chacune de nos courses sans « crash », mais c'était trop conservateur, parce qu'on n'a pas été assez vite. »

Ce qui ne signifiait pas pour autant que l'équipe MOKA était déçue.

« Ce n'est pas fini pour autant! On continue de côtoyer les meilleurs pilotes, de discuter et d'échanger avec eux! » résume Jérôme Demers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer