Le temps des sucres s'amorce

Même si quelques cabanes à sucre servaient déjà... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

Même si quelques cabanes à sucre servaient déjà des repas la semaine dernière, le redoux qui se fera sentir à partir d'aujourd'hui amorcera officiellement le temps des sucres, puisqu'il permettra à l'eau d'érable de jaillir en grande quantité principalement à compter de mardi.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Oyez, oyez les becs sucrés! La saison des sucres devrait officiellement s'amorcer cette semaine, avec la première grande coulée.

Oyez, oyez les becs sucrés! La saison des... (Spectre Média Julien Chamberland) - image 1.0

Agrandir

Spectre Média Julien Chamberland

Selon Météomédia, la température devrait osciller entre 3 et 12 degrés au cours des prochains jours. Un redoux qui permettra à l'eau d'érable de jaillir en grande quantité principalement à partir de mardi, selon les acériculteurs de la région.

« On s'attend à ce que ça commence mardi. Il va avoir fait froid pas mal au cours de la fin de semaine et le redoux ne devrait pas être assez élevé pour que ça coule beaucoup lundi », mentionne Jean-François Laplante, propriétaire de l'érablière Érabilis, à Sherbrooke.

Appelés à se prononcer sur la saison à venir et la production qu'ils pourraient en sortir, aucun des acériculteurs contactés n'a voulu établir de pronostic. Le hic, indiquent-ils, c'est qu'il n'est pas acquis que le mercure redescende suffisamment sous le zéro pendant la nuit pour permettre un regel essentiel à la production de sirop d'érable, ce qui les empêche de se prononcer d'emblée sur la qualité de la saison des sucres.

« Ça devrait couler en début de semaine si ça gèle durant la nuit et dégèle durant le jour, mais il ne faut pas qu'El Niño nous joue des tours! explique Madeleine Roberge, la copropriétaire de l'établissement Au Bec Sucré, à Valcourt. Il ne faut pas que la neige fonde trop vite pour permettre aux racines de rester au frais. Je suis bien optimiste, mais ça prend du gel la nuit. Un réchauffement qui se prolongerait ne serait pas très en notre faveur. »

« C'est vraiment le gel et le dégel qui font pression sur la structure de l'arbre et qui font en sorte que l'eau ramasse les cristaux de sucre dans l'arbre, souligne M. Laplante. Le scénario idéal, c'est qu'il fasse moins 5 durant la nuit et plus 5 pendant le jour. Si ça ne gèle pas pendant un certain temps, ça peut entraîner le processus de bourgeonnement et une fois que c'est fait, c'est pratiquement irréversible. L'arbre se met à tranquillement à produire de la sève et ça devient du sirop de poteau. »

«Le printemps n'arrivera pas demain matin, mais on est dans les Cantons-de-l'Est.»


Guy Carbonneau, propriétaire de l'érablière Carber, à Coaticook, insiste également pour dire que la région et son climat se sont pas nécessairement propices à un prolongement du temps des sucres.

« Le printemps n'arrivera pas demain matin, mais on est dans les Cantons-de-l'Est, où ça s'est toujours réchauffé vite comparativement à d'autres régions, comme le bas du fleuve, par exemple. Le feeling, on le sait à la fin des sucres, parce que d'ici là il faut qu'il fasse froid encore un certain temps et le temps pourrait se réchauffer très vite, parce qu'il n'y a pas beaucoup de neige. On s'attend à ce que ça parte mardi, mais on espère que ça gèle la nuit et non qu'il fasse chaud et qu'il mouille comme c'est annoncé mercredi. »

« En général, une très mauvaise année arrive une fois sur dix ans, mais on ne peut pas se fier à quelques jours de chaud et de froid, il faut voir l'ensemble de la saison et ça on le voit à la fin. On peut néanmoins espérer qu'il y aura d'autres périodes de froid dans le mois de mars qui prolongeront la saison », renchérit celui qui compte plus de 22 000 entailles sur ses terres.

« Au final, on suit la nature au quotidien et on prend ce qu'elle veut bien nous donner », résume Madeleine Roberge.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer