Un garage brûle à St-Élie: plus de 200 000 $ de dommages

Le feu a pris naissance dans le garage... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

Le feu a pris naissance dans le garage attenant à la résidence et n'a heureusement pas traversé le mur mitoyen.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le retour de vacances d'un couple sherbrookois ne s'est pas passé comme prévu samedi après-midi, lorsqu'un incendie s'est déclenché dans le garage attenant à leur résidence et a causé pour plus de 200 000 $ de dommages.

Liette Bergeron s'affairait à vider les bagages pendant que son conjoint, Raymond Bérubé, était rapidement parti faire des courses à l'épicerie lorsque l'incendie s'est soudainement déclaré au 2300 rue Lucien-Nadeau, dans le secteur Saint-Élie. Les deux étaient tout juste revenus de Daytona, en Floride, où ils avaient passé les deux derniers mois.

« J'entendais crépiter et je me suis dit que mon mari ne devait pas être parti. Je l'appelais et il ne répondait pas. J'ai commencé à sentir de la fumée et quand j'ai ouvert la porte du garage, je ne voyais plus rien! Je suis sortie et j'étais figée, au point où c'est mon voisin qui a dû appeler (les pompiers), parce que j'en étais incapable! » explique Mme Bergeron, qui n'avait aucune idée de ce qui pouvait bien être la cause du brasier.

« On venait juste d'arriver! On n'a pas de foyer, rien », indique-t-elle.

L'appel a été fait aux environs de 15h40 au Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPCIS), qui a mis un peu plus d'une heure à maîtriser le feu. La cause demeure pour le moment inconnue, mais semble accidentelle. L'inspection a permis d'établir qu'un problème électrique lié à l'installation du spa situé à l'arrière du garage était à l'origine de l'incendie.

Heureusement, la vingtaine de pompiers dépêchés sur place ont pu limiter les flammes au garage et au mur mitoyen le séparant de la maison unifamiliale.

« La maison est sauvée. C'est certain qu'il y a des dommages au mur mitoyen, mais ça va être facilement récupérable », a indiqué le chef de division du SPCIS, Daniel Gingras.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer